Le Centre énergétique et procédés de l'École des mines de Paris a mené une étude sur la puissance des éoliennes. Cette étude a abouti à une conclusion assez surprenante : la puissance des éoliennes est freinée par les insectes.

Les grandes éoliennes ont peur de la petite bête

Les premières éoliennes datent d’il y a trente ans. C’est pourquoi le Centre énergétique et procédés (CEP) de l'École des mines de Paris a décidé de tirer un premier bilan de l’efficacité des parcs éoliens et en particulier de l’énergie éolienne.

Ils ont ainsi mis en avant une problématique plutôt inattendue : les insectes écrasés sur les pales peuvent entraîner une diminution des rendements des éoliennes de 30 %. Le plus surprenant est qu’il ne suffit que de quelques jours pour que ce phénomène se produise.

Le ralentissement des pales par les insectes est un phénomène ponctuel

Plus généralement, le rendement d’une éolienne peut également être affecté par l'érosion ou l'encrassement des pales.

Pourtant, un simple coup de vent ou un instant de pluie peuvent permettre de nettoyer les pales d’une éolienne en peu de temps. L’encrassement des éoliennes est donc très peu maîtrisable, il peut durer des jours comme quelques heures. D’après l’étude, ce phénomène se produit à des périodes bien précises de l’année, notamment lors des soirées d’été. De plus, l’observation est bien plus fréquente dans les campagnes que dans les villes.

Cependant, une intervention humaine directe aurait des coûts considérables pour les exploitants d’éoliennes.

Quels sont les solutions pour améliorer le rendement des éoliennes ?

François Cauneau, professeur au CEP de l’École des mines de Paris, propose ainsi aux professionnels de travailler sur la matière des pales et leur vieillissement. Actuellement, les pales des éoliennes sont fabriquées pour la plupart en résine et fibre de verre. La rugosité des éoliennes est donc la principale responsable de l’encrassement des pales par les insectes. Il faudrait alors trouver de nouveaux revêtements ou de nouvelles peintures pour résoudre cette problématique.

Un autre procédé a également était envisagé par l’École des mines. Il s’agirait d’une soufflerie qui permettrait de nettoyer les pales, en l’absence de vent.

Les éoliennes : sources d’économies d’énergie ou de revenus

Des éoliennes destinées aux grands parcs éoliens atteignent plus d'une centaine de mètres. Il existe également des éoliennes domestiques réservées aux particuliers, mesurant de 10 à 35 mètres. Les éoliennes domestiques sont à axe horizontal ou à axe vertical. Dans les villes, les éoliennes à axe vertical se développent car elles sont moins encombrantes et plus productives. Ces éoliennes domestiques sont raccordées au réseau public d’EDF.

Les particuliers d’éoliennes domestiques peuvent ainsi jouir d’un revenu complémentaire non négligeable, aux alentours de 1 000 euros.


Pour calculer vos économie d’énergie en installant une éolienne domestique, essayez notre simulation économies d'énergie éolienne.

Source : Vos économies d’énergie .fr