L’hiver approche, comment se chauffer et économiser en même temps ?

Réduire la température de 1°C permet d’économiser 7 % sur sa facture ! Voici une astuce simple parmi d’autres qui couplées aux bons travaux de rénovation adouciront sensiblement vos factures.

Maîtriser la température des pièces et chauffer intelligemment

Il est inutile de chauffer toutes les pièces du logement à la même température. Pour faire des économies, il suffit de chauffer son logement en fonction de sa présence. Certaines pièces sont occupées toute la journée mais d'autres, comme les chambres ou les salles de bain non pas besoin d'une température élevée en permanence : 19-20°C dans les pièces à vivre, 17-18°C dans les chambres, 24°C pour une salle de bain. Un programmateur de chauffage peut permettre de réaliser des économies d'énergie de 10 %. Chauffer également les eaux sanitaires à 50°c, permet d’économiser 10 % sur sa facture par rapport à une température à 60°C.

Entretenir ses radiateurs

Un radiateur qui siffle, c’est un radiateur qui contient de l’air et qui perd en efficacité ! Pensez à purger vos radiateurs tous les 6 mois.

Bloquer les entrées d'air froid

Fermer les inserts de cheminées, les portes qui donnent sur des locaux non chauffés. Calfeutrer au besoin les portes, donnant sur l'extérieur ou sur des pièces non chauffées, avec des boudins pour bas de portes. Economies à la clé !

Conserver la chaleur à l'intérieur

Pour conserver la chaleur au sein de votre logement pensez à fermer les volets et les rideaux pour renforcer l'isolation. Il est parfois utile de changer ses volets pour éviter les déperditions thermiques. Opter pour des rideaux un peu plus épais permet de retenir les éventuelles micro fuites d'air provenant des fenêtres.

Opter pour un système de thermorégulation du lit

Parce qu'1°C de moins correspond à 7% de consommation de chauffage en moins, se chauffer localement dans le lit plutôt que de monter le chauffage dans la chambre permet de faire baisser la facture, tout en améliorant son confort. Grâce à leur faible consommation électrique (6 à 8 fois moins d’énergie qu’un chauffage ou une climatisation), le surmatelas thermorégulé est un dispositif aussi bien écologique qu'économique.