Allemagne : le nucléaire ne sera pas remplacé par les énergies renouvelables.

Angela Merkel, chancelière fédérale, avait annoncé en 2011, la sortie progressive du nucléaire en Allemagne. Pour un pays considéré comme le chef de file de la révolution de l’énergie renouvelable, nous pensions que le nucléaire serait remplacé au fur et à mesure par les énergies vertes. Tout au contraire cette sortie va entraîner la construction de nouvelles et très polluantes centrales au charbon. Une alternative qui ne déplait pas forcement aux écologistes allemands.


Révolution verte en Allemagne

Les experts de la fondation allemande Heinrich Böll ont déclaré que l’Allemagne ayant suffisamment réduit ses émissions de dioxyde de carbone durant les années passées, devrait pouvoir à présent les augmenter. De telles déclarations de la part d'un pays considéré comme le chef de file de la révolution de l'énergie renouvelable, devraient susciter l’émoi des écologistes.

Cependant les écologistes allemand ayant eux-mêmes rédigé ce rapport, ne se trouve pas troublés. Peter Altmaier, ministre de l’environnement, a déclaré que 35 % de l’énergie produite serait d’ici 2020 assurée par les énergies renouvelables. Que pense-t-il faire des 65 % restant ?

C’est le retour au charbon qui couvrira d’ici peu une grosse partie de l’apport en électricité. Aujourd’hui l’Allemagne compte 23 installations de centrale au charbon. L’impact atmosphérique est conséquent : 150 millions de tonnes de CO2 sont rejetés.

Suite à la catastrophe survenu à la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, 70 % des Allemands étaient opposés à l’énergie nucléaire. La chancelière allemande avait donc déclaré que les centrales nucléaires allemandes seraient progressivement démantelées. On s’attendait à l’adoption aux énergies renouvelables se fasse au fur et à mesure et que le gaz devienne le substitut naturel de l’atome.


Les quotas de CO2 non utilisés

Le système communautaire d’échange de quotas d’émission (SCEQE) met en place des plafonds des quotas de gaz à effets de serre qu’une entreprise peut émettre et distribue à chaque entreprise, y compris aux producteurs d'énergie, un permis d’émettre du CO2. Les entreprises ayant fait l’effort de réduire la quantité de leurs émissions pouvaient vendre les quotas inutilisés à des entreprises qui ont dépassé leurs limites.

Cependant, les créateurs du système n’avait en aucun cas prévu la crise économique de l’Europe cause de la réduction de la demande en électricité. De ce fait les producteurs d’énergie électrique se sont retrouvés avec des quotas de CO2 inutilisés et dont les prix avaient diminués.

Alors que certains réclament le maintient du secteur du nucléaire, les verts se disent favorables au charbon. "Nous sommes prêts à accepter un retour temporaire au charbon comme source d'énergie afin d'épargner à l'Allemagne les effets destructeurs de l’atome. Après tout, ce qui nous importe à tous c'est la protection de l'environnement" a affirmé le chef du groupe des verts.

On se demande bien si les verts promeuvent vraiment le bien être de notre environnement.


Hausse du prix de l’électricité de 30 %

La sortie du nucléaire a un coût que l’Allemagne avait sûrement surévalué. Les consommateurs allemands pourraient avoir la mauvaise surprise de voir leur facture d’électricité montée de 30 %. Le gouvernement d’Angela Merkel pourrait donc décider de ralentir la transition énergétique.

D’après un économiste, Joachim Weimann, si les 9 milliards d'euros, consacrés cette année au secteur de l'énergie solaire, étaient investis dans l'énergie éolienne, on produirait cinq fois plus d'électricité, et jusqu'à six fois plus si les investissements portaient sur l'énergie hydraulique. De même, pour réduire les émissions de CO2 d'une tonne, il suffit investir 5 euros dans l' isolation d'un bâtiment, 20 euros dans une nouvelle centrale au gaz, ou 500 euros dans l'énergie solaire.


Vous souhaitez contribuer au développement durable tout en effectuant des économies sur votre facture énergétique?

Utilisez notre simulateur pour calculer les économies d'énergie de votre logement doté d'installations écologiques. C'est gratuit et sans engagement

Je calcule mes économies


Source: vos économies d'énergie.fr