Des panneaux photovoltaïques hybrides au chauffage écologique qui ne consomme rien

Les logements prototypes du Solar Decathlon présentent des innovations diverses dans le domaine du développement durable. On remarque d’ailleurs quelques exemples qui s’inspirent de Canopea, le projet français gagnant de l'édition 2012.

Des panneaux photovoltaïques hybrides

Canopea vient de proposer un nouveau type de panneaux photovoltaïques présentant un haut rendement énergétique et de nature hybride destinée à la toiture. La singularité de ce nouveau module, c’est qu’il est à la fois photovoltaïque pour la production d'électricité et thermique pour l'eau chaude. Ce petit bijou a été créé par DualSun (ex-Solar2G), une start-up dirigée par deux centraliens de vingt-huit ans basés à Marseille. Il est actuellement proposé sur le marché et est en lice pour le prix de l'innovation à Bâtimat. Son succès est tel que Bouygues prévoit de leur acheter 200 panneaux photovoltaïques pour équiper leur siège, Challenger. DualSun prévoit également de s’attaquer à un nouveau concept, un nouvel hybride tiré de son hybride et qui intègre une pompe à chaleur pour le chauffage écologique.

Des chicanes pour l'isolation à base de bois

Pour Canopea, l'équipe française a réalisé un système de chicanes placé à l'intérieur des parois en bois de son pavillon, ce qui permettrait de casser le son et d’améliorer l’isolation phonique. Pour rappel, ce détail compte parmi les points faibles des isolants à base bois qui mérite d’être revu. En effet, le bois est un bon isolant thermique à moindre coût, mais sa faiblesse face à l'humidité et au feu en plus de sa faible isolation phonique le rendait moins intéressant en isolant qu'en chauffage écologique.

Un déphaseur pour la climatisation et le chauffage écologique

En 2012, l'université de Genève a développé un système de climatisation naturelle pour l’équipe suisse. Il devrait normalement être bientôt commercialisé. À noter que le déphaseur assure la climatisation en journée en restituant l’air frais qu’il a stocké pendant la nuit. Il assure également le chauffage en restituant l'air chaud capté en journée. Il permet donc un chauffage écologique la nuit tout en palliant au gros défaut des immeubles d'entreprise à savoir la dépense énergétique en climatisation.

Le volet roulant persienne à énergie solaire

Comptant parmi les innovations qui ont connu un grand succès ces dernières années, le volet roulant persienne de l'alsacien Bubendorff promet de nombreux avantages. Il a d’ailleurs été utilisé deux fois par l'équipe française engagée au Solar Décathlon. Ils l’ont déjà testé en 2010 et ont réitéré l’expérience en 2012. Pour leur installation, il est inutile de percer les murs pour un raccordement électrique puisqu’il fonctionne entièrement à l’énergie solaire, ce qui fait qu’il suffit de le poser sur le cadre de la fenêtre pour qu’il capte les rayonnements solaires. Pour ceux qui recherchent ce type de volet à énergie solaire, il convient de noter qu’il est déjà disponible sur le marché depuis environ deux ans.

Les radiations de la voûte céleste utilisées pour le développement durable

En 2010 à Madrid, lors de la première édition européenne du Solar Décathlon, le logement allemand a attiré tous les regards avec son toit plat qui comportait près de dix centimètres d'eau. Elle se refroidissait la nuit et circulait pendant le jour dans les canalisations, ce qui avait pour effet de rafraichir la maison. Le responsable de l’Ines a notamment expliqué qu’avec les radiations entre la voûte céleste et le sol, de nuit l'eau perd 10 degrés même si la température pendant la nuit était élevée. Il a également ajouté que ce système développement durable avait été créé depuis longtemps, mais qu’il avait été oublié au fil des années, ce ne fut que lors de l’invention du « refroidissement radiatif » » qu’il a été remis au goût du jour.


Source : Vos économies d'énergie.fr