L'arrêt du nucléaire en Allemagne relance les centrales au charbon

Après la catastrophe de Fukushima au Japon, l’Allemagne a décidé de fermer progressivement ces centrales nucléaires d’ici 2022.

S’il s’agit d’un véritable geste écologique - le nucléaire entraîne d’importants déchets radioactifs - cette transition énergétique va entraîner une baisse importante de la production d’électricité en Allemagne.

En effet, le nucléaire représente aujourd’hui 22% de la production électrique allemande. Cette décision, prise le 30 mai dernier par les membres de la coalition gouvernementale, est donc ambitieuse. L’arrêt des tranches nucléaire a rapidement été mise en œuvre puisqu’on dénombre déjà huit réacteurs mis hors service.

Le défi est désormais de trouver une nouvelle source d’électricité en Allemagne

Cet hiver, pour assurer l’approvisionnement en énergie aux particuliers et aux entreprises, l’Allemagne devra soit se tourner vers l’extérieur – y compris la France - et importer de l’électricité., soit trouver de nouvelles sources d’énergie et favoriser les énergies renouvelables : énergie photovoltaïque, parcs éoliens.

Jusqu’à aujourd’hui, lors des pics de grand froid, l’Allemagne avait toujours été exportatrice d’électricité vers des pays comme la France; il semble donc difficile d’envisager la France dans la capacité d’exporter de l’électricité vers l’Allemagne.

D’autant plus qu’en France, on s’inquiète déjà de pannes d’électricité potentielles pour cet hiver : selon le cabinet de conseil Capgemini, « les pointes de consommation augmentent d'année en année ».

A court terme, l’Allemagne devra donc revenir aux énergies fossiles (surtout charbon) pour compenser la perte en électricité d’origine nucléaire : elle prévoit d’apporter des subventions aux centrales au charbon et au gaz, qui auraient pour objectif de fournir de l’énergie les jours dépourvus de soleil ou de vent. Cependant, la combustion des énergies fossiles émettent des gaz à effet de serre (CO2 en particulier) et sont donc extrêmement polluantes. Cette stratégie remet en question le principe même de protection de l’environnement et la promotion d’une plus grande utilisation des énergies renouvelables.

Comment financer la transition énergétique allemande ?

Les subventions pour relancer les centrales au charbon et au gaz ont un coût. Il serait financé par un fond climat-énergie dont le budget proviendrait de la vente aux enchères des quotas de CO2 aux industriels. L’Allemagne envisage également de mettre en place une taxe sur la facture d’électricité des ménages allemands. Ces derniers y sont plutôt favorables tant que celle-ci reste raisonnable.

Source: Vos Économies d'Énergie.fr - crédit photo: Flickr