L'écologie dans la campagne présidentielle 2012

Les élections présidentielles approchent à grand pas. Dans moins de deux semaines, il faudra se rendre aux urnes et faire un choix. Cependant, quelques questions restent floues en matière d’écologie.

Les enjeux environnementaux ont été laissés de côté durant la campagne présidentielle 2012

Le volet environnemental a été un peu oublié dans la campagne présidentielle 2012. Cela s’explique notamment par la crise économique qui a imposé d’autres priorités, comme le chômage, le pouvoir d’achat ou encore les prix du carburant.

Ainsi, certaines associations écologistes sont un peu déçues de la campagne présidentielle de 2012, en comparaison avec celle de 2007. En effet, en 2007, Nicolas Hulot, président de la Fondation Nicolas-Hulot pour la Nature et l’Homme, appuyé du Comité de veille écologique, avait imposé aux candidats le Pacte écologique. Celui-ci a notamment donné lieu au Grenelle de l’Environnement et aux avancées environnementales sur les énergies renouvelables ou les économies d’énergie.

Économie et écologie ne sont pas des thèmes si éloignés

La crise a engendré des problèmes d’ordre économique, dont certains ont un aspect écologique. Par exemple, la précarité énergétique est un problème qui a été récurrent cet hiver. De nombreux ménages ont souffert du froid dans leur logement. Or, la performance énergétique est un débat à la fois économique et écologique : faire des économies d’énergie importe à la fois pour le budget des ménages que pour la planète.

Pourtant, les mesures proposées par les candidats pour lutter contre la précarité énergétique restent floues, à l’image de l’ensemble du « programme écologique » des candidats. Si l’environnement et le développement durable sont évoqués, il manque des mesures concrètes autour de thèmes comme les OGM, la biodiversité, la qualité de l’eau des nappes phréatiques, etc.

La question du nucléaire : un des seuls débats écologiques de la campagne présidentielle 2012

Le principal débat « écologique » concernait l’énergie nucléaire au début de la campagne présidentielle, à savoir quelle attitude adoptée face à l’énergie nucléaire. Cela s’explique notamment par la catastrophe nucléaire de Fukushima qui a marqué les esprits en mars 2011. De plus, le parti écologique ainsi que de nombreuses associations comme Greenpeace en ont fait leur cheval de bataille. Sur ce point, les candidats ont donc pris position : fermer les centrales nucléaires et reposer sur les énergies renouvelables (hydroliennes, éoliennes, panneaux photovoltaïques, etc.), mettre en place un mix énergétique alliant énergie nucléaire et énergies renouvelables, ou se reposer totalement sur les centrales nucléaires.


Pour calculer vos économies d’énergie en installant une solution à énergie renouvelable, nous vous proposons de réaliser une simulation solaire ou une simulation pompe à chaleur.

Source : Vos économies d’énergie .fr