L’opération de sauvetage à l’intérieur du Costa Concordia prend fin

La recherche des derniers disparus du Costa Concordia s’est achevée mardi 31 Janvier. Le Costa Concordia s’était échoué le 13 Janvier 2012, près des côtes de l’île du Giglio. Il avait à son bord plus de 4 000 passagers dont 17 sont encore disparus.

Les recherches de corps à l’intérieur du Costa Concordia sont terminées

Le porte parole des pompiers a annoncé mardi que la recherche des corps à l’intérieur du bateau était définitivement terminée. Après dix-huit jours de recherche, 17 corps ont été retrouvés et 15 victimes sont encore portées disparues. Le préfet commissaire en charge du naufrage, Franco Gabrielli, a donc déclaré officiellement que la catastrophe du Costa Concordia avait été responsable de 32 morts.

Des conditions devenues trop dangereuses pour les sauveteurs

Les recherches dans les parties immergées du Costa Concordia sont devenues beaucoup trop périlleuses pour les sauveteurs. C’est ce qu’a conclu le directeur technique des secours et chef des pompiers de Grosseto Ennio Aquilino, après s’être informé sur les déformations de la coque du Costa Concordia.

En effet, les passages pour pénétrer dans les parties immergées sont créés à l’aide d’explosifs. Cependant, ces ouvertures à plus de 20 mètres de profondeur s’obstruent très rapidement, ce qui met en danger la vie des sauveteurs. Ces derniers risquent de rester coincés à l’intérieur du bateau et de se noyer.

Les recherches continuent dans les parties émergées du Costa Concordia

Les recherches sont donc achevées à l’intérieur du bateau, en ce qui concerne les parties immergées. Cependant, d’autres recherches auront lieu dans les parties émergées du Costa Concordia. De plus, de nouvelles recherches devraient reprendre autour du paquebot.

Le pompage du carburant du Costa Concordia encore retardé

Les opérations de pompage du Costa Concordia n’ont toujours pas commencé en raison du mauvais temps. L’île du Giglio n’est donc toujours pas à l’abri d’une catastrophe environnementale. D’autant plus qu’après le pompage, la carcasse du navire devra être démantelée. Cette dernière opération devrait durer 10 mois selon le commissaire chargé du naufrage. Un appel d’offre a été lancé par la compagnie Costa Crociere.

Chantage et pression sur les victimes par la compagnie Costa Crociere

La Fédération nationale des victimes d'accidents collectifs (Fenvac) et de nombreux rescapés dénoncent un chantage de la part de la compagnie Costa Crociere. En effet, selon la Fenvac, la compagnie leur demande de retirer leurs plaintes auprès des tribunaux pénaux s’ils veulent recevoir les indemnisations de 11 000 euros. Cette demande aurait été faite par écrit dans une quittance que les passagers auraient reçue. Cette indemnisation de 11 000 euros devait notamment couvrir le préjudice moral et les pertes matérielles lors du naufrage, notamment celles des bagages.

En plus de cela, la quittance envoyée par la compagnie doit être renvoyée par les victimes avant le 14 Février si elles veulent être indemnisées. Les associations dénoncent donc une « pression morale » sur les victimes qui n’auront pas le temps de s’informer sur les recours possibles.

Source : Vos économies d’énergie .fr