L'Union Européenne va se focaliser sur le développement durable

Bien qu’ils aient été soumis à la bataille des lobbies, les débats sur la protection des ressources naturelles, la santé environnementale, les énergies renouvelables, le développement durable et le climat devront bientôt être relancés par les eurodéputés.

Développement durable : tout faire pour éviter la perte de la biodiversité

Pour mettre fin au défrichement de la biodiversité, et pour assainir les eaux et l’environnement marin en Europe, l’Union européenne a décidé que des réformes devraient être entamées. Pour atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés, l’Union européenne s’est dotée de quelques outils ainsi que des engagements juridiques un brin contraignants. Parmi les décisions en faveur du développement durable, la directive-cadre sur l’eau, sur la qualité de l’air, sur les oiseaux et les habitats naturels est une des plus importantes.

Où en est la biodiversité en Europe ?

La biodiversité européenne ne cesse de se dégrader et c’est peu de le dire. Jusqu’à ce que la commission européenne soit renouvelée, les enjeux environnementaux seront exprimés dans le programme d’action pour l’environnement. Ce programme contient l’engagement de l’Union sur la sauvegarde de la biodiversité et des eaux européennes. Ce ne sera pas la seule action pour le développement durable de l’Union Européenne , elle engagera également des actions qui viseront à protéger les sols et les ressources forestières européennes. Comme la directive sur la qualité des eaux prendra fin en 2015, les États membres de l'UE devront encore débattre sur la continuité de ce projet.

Zoom sur le projet énergies renouvelables de l'europe

Afin d’atteindre les objectifs des trois fois vingt* et pour aboutir à un accord sur les politiques à adopter concernant les changements climatiques après 2020, le parlement européen fera en sorte que les mesures du parquet soient enfin mises en œuvre. Et dans les mois à venir, les directives sur les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, le marché européen des émissions de gaz à effet de serre et l’éco design seront de nouveau discutés et revus. Il s’agit ici d’une véritable priorité. En effet, la crédibilité de l’Union européenne sur sa politique environnementale est en jeu, notamment à l’approche des négociations climatiques qui vont se tenir à Lima en novembre prochain. Pour que toutes ces directives puissent être vraiment efficaces, la politique sur la réduction des émissions de CO2 doit être renforcée.

Faire le ménage parmi les déchets

Le programme d’action pour le développement durable de la commission européenne est actuellement très actif. Ce programme se focalise sur la transformation des déchets en ressources et le recyclage. Ces actions devraient réduire le gaspillage ainsi que toutes pratiques préjudiciables pour l’environnement. L’usage des sacs en plastique légers est également dans la ligne de mire d’Union. Une stratégie orientée sur la réduction progressive de ces sacs vient d’être adoptée par un vote du parlement en première lecture. Ce programme permettra de réduire l'utilisation d'hydrocarbure au profit de matériaux développement durable. Le texte prévoit que d’ici 5 ans, le taux d’usage de ces sacs connaîtra une réduction significative de 80 %. Pour la commission européenne, l’enjeu est vraiment de taille, car en 2012, une étude aurait démontré que la mise en œuvre de la législation européenne sur les déchets leur permettrait d’économiser 72 milliards d’euros par an, sans compter l’augmentation du chiffre d’affaires annuel et l’augmentation des emplois d’ici 2020.


* : 20% de réduction d'émission de gaz, 20% d'énergies renouvelables dans le mix énergétique européen et 20% d'économies d'énergie

Source : Vos économies d'énergie.fr