La Chine face au défi de l’énergie

La Chine est l’une des plus grosses consommatrices d’énergies au monde. Pour éviter une pénurie d’énergie, elle doit trouver une autre source d’approvisionnement. Pour y parvenir, le pays envisage d’extraire toutes ses réserves de gaz de schiste.

L’accélération du développement économique de la Chine a entraîné une augmentation de la consommation d’énergie. À ce rythme, le pays peut se retrouver face à une insuffisance d’énergie d’ici quelques années. Les nouveaux dirigeants ont donc lancé un défi pour dénouer cette situation.


Une importante consommation d’énergie

En seulement quelques années, la Chine a connu une augmentation de consommation d’énergie en devançant de 4% les besoins en énergie des États-Unis. En 2009, sa consommation a atteint 2252 milliards de tonnes d’équivalents en pétrole, ce qui a fait d’elle le pays le plus gros consommateur d’énergie au monde.

Rappelons qu’en 2000, la consommation d’énergie des États-Unis faisait le double de celle de la Chine. Actuellement, cette dernière a affiché un besoin supérieur à celui des Américains. Les États-Unis ont atteint son pic de consommation d’énergie. De même, des efforts ont été déployés depuis 2005 pour limiter cette consommation et faire des économies d’énergie, ceci dans le but d’optimiser la consommation pour l’utiliser de manière efficace a expliqué un économiste de l’AIE, un organisme de conseil international sur l’énergie.


Prioriser l’exploitation du gaz de schiste

Devenue le plus gros consommateur d’énergie, la Chine devrait trouver rapidement une solution pour subvenir aux besoins énergétiques de ses habitants. Le pays disposant d’un sous-sol regorgeant de gaz de schiste a décidé de se tourner vers l’extraction de cette source d’énergie. Pékin a alors lancé un appel d’offres pour l’exploitation de vingt blocs qui s’étendent sur une surface de 20.000 mètres carrés.

L’appel d’offres a été ouvert à une multitude de sociétés dont quelques industriels du secteur, des groupes privés ainsi que quelques promoteurs immobiliers. La participation des groupes étrangers a également été approuvée, sous condition qu’ils forment des coentreprises avec un partenaire chinois et que son capital soit minoritaire.

Pour 2015, une prévision d’extraction annuelle de 6,5 milliards de mètres cubes a été fixée pour ensuite accroître la production jusqu’à 60 à 100 milliards de mètre cubes après cinq ans. D’après les autorités chinoises, la réserve de gaz de schiste du pays est estimée à 25.000 milliards de mètres cubes. Vu que la Chine dispose d’une plus grande réserve de gaz que les États-Unis, ce chiffre semble probable selon Pierre Terzian, directeur de Pétrostratégie.


Des contraintes propres à la Chine

La mise en place des projets d’exploitation du gaz schiste est en bonne voie, cependant, des contraintes pourraient compromettre l’atteint des objectifs. La rareté de la ressource en eau en Chine peut ralentir sa production. Effectivement, l’extraction de ces gaz non conventionnels nécessite l’utilisation d’une importante quantité d’eau. Le contrôle public des prix du gaz est aussi un autre facteur pouvant désavantager la rentabilité des exploitations industrielles. Afin de favoriser le secteur, la Chine s’est annoncée prête à débloquer des fonds pour subventionner le secteur par des aides fiscales.


Source: vos économies d'énergie.fr