La durée de vie des centrales nucléaires françaises est prolongée

Nicolas Sarkozy a annoncé ce dimanche sa décision de prolonger la durée de vie des centrales nucléaires françaises au-delà de quarante ans.

Nicolas Sarkozy a décidé de prolonger la durée de vie des centrales nucléaires

Dimanche 12 Février, le Ministre de l’Énergie Eric Besson a annoncé que Nicolas Sarkozy avait décidé de prolonger la longévité des centrales nucléaires françaises au-delà de quarante ans. Lors de la construction des réacteurs nucléaires français, majoritairement durant les années 1970, il avait été prévu que leur durée de vie soit de quarante ans. Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy souhaite prolonger cette durée de vie maximale. Cependant, il a précisé qu’il a été demandé aux exploitants d’assurer une maintenance et une sécurité suffisante pour que cela soit fait sans risque.

Nicolas Sarkozy a également annoncé ne pas vouloir fermer la centrale nucléaire de Fessenheim, la plus ancienne de France.

Un choix stratégique en matière énergétique devait être fait par le gouvernement

La Cour des Comptes, dans son rapport intitulé « Les Coûts de la filière électronucléaire » publié le 31 janvier 2012, pressait le gouvernement d’énoncer explicitement sa stratégie énergétique : investir dans les énergies renouvelables ou prolonger la durée de vie des centrales nucléaires. C’est donc la seconde solution qui a été choisie par le gouvernement.

La France devrait donc s’éloigner du modèle allemand et suivre l’exemple des États-Unis où la durée de vie des centrales nucléaires peut être prolongée jusqu’à 60 ans. Mercredi 18 Janvier 2012, le porte-parole du gouvernement japonais Osamu Fujimura avait également annoncé que la durée de vie des centrales japonaises allait être prolongée à 60 ans.

Le but est d’éviter une augmentation des prix de l’électricité selon Eric Besson

Selon le Ministre de l’Énergie, la prolongation de la durée de vie des centrales va permettre de favoriser la production d’électricité bon marché. Ainsi, ce dernier critique la proposition de François Hollande de vouloir diminuer la part du nucléaire dans la production électrique de 75 à 50 %. Selon le Ministre de l’Énergie, la production d’électricité par les panneaux photovoltaïques est cinq fois plus chère que le nucléaire, et la production d’électricité par les éoliennes trois fois plus.

Pourquoi la durée de vie des centrales nucléaires avait été fixée à 40 ans ?

La longévité des centrales nucléaires françaises avait été fixée à 40 ans car au-delà de cette date, le risque d’accident nucléaire était plus important. En France, pour les centrales nucléaires de première génération, l’objectif est d’avoir une probabilité de fusion du cœur, telle qu’à Tchernobyl en 1986 ou à Fukushima en 2011, inférieure à 5 sur 100 000 par réacteur et par an.

Des réacteurs nucléaires de Cattenom et Tricastin arrêtés pour maintenance

Dans un même temps, un réacteur nucléaire de Cattenom en Moselle et un de Tricastin dans la Drôme ont été arrêtées pour cause de maintenance. Le premier s’est arrêté automatiquement ayant rencontré un problème avec un alternateur. Le second a été arrêté par des techniciens dans le but de réparer une vanne. Ces deux arrêts temporaires sont sans gravité d’après EDF.

Parallèlement, la centrale nucléaire de Fukushima refait parler d’elle

Tokyo Electric Power Company (Tepco) a noté une hausse de température anormale du réacteur numéro 2 de la centrale de Fukushima au Japon. Les normes de sécurité japonaises considèrent comme « normale » une hausse de température de 80 degrés. Or il a été relevé une hausse de température de 82 degrés Celsius. Tepco a annoncé que, pour l’instant, il n’y avait pas de raison de s’alarmer. Une étude est en train d’être menée pour savoir si ce n’est pas le thermomètre qui serait en dysfonctionnement. En effet, seul un des trois thermomètres du réacteur 2 montre une telle hausse de température. Cet évènement fait suite à l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima causé par l’addition d’un séisme et d’un tsunami le 11 mars 2011.

Source : Vos économies d’énergie .fr