La transition énergétique à l'honneur de la semaine du développement durable

Le développement durable est actuellement au centre de toutes les attentions. Comme à l'accoutumée, à cette période de l’année, du 1er au 7 avril, la France accueille de nombreux événements de sensibilisation et d’information. Cette année, la Semaine du Développement durable met en avant la transition énergétique.

La transition énergétique en résumé

La transition énergétique regroupe la majorité des enjeux du développement soutenable. Elle revient sur les questions concernant l’épuisement des ressources non renouvelables (pétrole, gaz, charbon, uranium) utilisées dans la production d’énergie dite « de stock », mais également sur les questions concernant la réduction des émissions de gaz à effet de serre, des pollutions et des risques environnementaux liés à l’exploitation des énergies renouvelables. En somme, la transition énergétique a pour objectif de remplacer les énergies de stock (pétrole, gaz, charbon, uranium) sur le long terme par des énergies de flux (éolien, biomasse, solaire…). Par ailleurs, pour donner des résultats probants, la transition énergétique doit s’accompagner d’une efficacité énergétique, notamment sur la réduction des besoins énergétiques via l’amélioration des équipements et de l’usage de ces derniers et par la rénovation des bâtiments existants. Enfin, la transition énergétique devrait permettre la création de plus de 125 000 emplois.

Comment mettre en place la transition énergétique

Peu à peu, l’énergie devient plus rare, plus chère et résolument plus polluante. Contrairement à l’eau et aux énergies renouvelables, les énergies fossiles comme le pétrole ou le charbon sont des ressources limitées qui peuvent rapidement s’écouler. Ce qui fait qu’un nouveau modèle de production et de consommation sera mis en place. Par ailleurs, la France, à la traîne depuis des années, devra développer au mieux les énergies renouvelables. En effet, elles ne représentent que 9 % de l’énergie de l’hexagone. Parmi les objectifs avancés par le gouvernement, les énergies renouvelables devraient passer à 20 % d’ici 2025, l’émission de gaz devrait être réduite de 20 % d’ici à 2020 et la place du nucléaire dans la consommation d’énergie devrait être réduite de 25 % d’ici 2025.

Le développement durable pour les enfants

20 magazines jeunesse viennent d’être publiés ce mois-ci pour inculquer aux enfants la notion de développement durable. Cette initiative a été réalisée dans le but de sensibiliser les jeunes à l’environnement et surtout à l’univers marins. « J’aime ma planète ! » se pose alors comme une opération honorable qui permet aux jeunes lecteurs de mieux s’informer sur le développement durable.

Les éditeurs Bayard Jeunesse et Milan ont choisi la thématique de l’eau pour cibler les enfants et les adolescents. Travaillant en étroite collaboration avec l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer), ils prévoient de sensibiliser près de 7 millions de lecteurs à travers des enquêtes, des reportages et diverses activités. À noter que les vingtaines de livres qui viennent d’être édités seront disponibles auprès de tous les marchands de journaux.

Les questions concernant les économies d'énergies

Les économies d'énergie compte également parmi les problématiques les plus importantes. En effet, de nombreuses populations, du fait de leur isolement ne peut profiter de l’énergie dont ils ont besoin. Des entreprises sociales et diverses associations telles que Blue Energy, une ONG installée au Nicaragua, contribuent à améliorer leur quotidien en mettant en action des levées de fonds et des sensibilisations. À noter que Blue energy œuvre dans les énergies renouvelables depuis une dizaine d’années et a pour objectif d’installer l’électricité dans tous les petits villages isolés.


Source : Vos économies d'énergie.fr