Le Japon bientôt prêt à abandonner le nucléaire ?

Depuis l’accident de la centrale nucléaire Fukushima au Japon en mars 2011, un fort sentiment antinucléaire s’est développé. Yukio Edano, ministre Japonais de l’industrie à jugé mardi possible que le pays se passe totalement du nucléaire à partir de 2030. Actuellement les autorités étudient plusieurs scénarios possibles.


Trois scénarios pour le Japon

Le gouvernement japonais travaille en ce moment sur un nouveau plan énergétique pour le pays. L’objectif antérieur visant à augmenter de 30 % la part du nucléaire dans la production d’électricité à été totalement abandonné.

Trois scénarios sont alors travaillés. L’abandon total d’énergie nucléaire est le premier scénario, cela reste une hypothèse pour le moment tout comme celle de ne réduire sa part qu’à 15 % de l’électricité, voire 25 %.

Yukio Edano, ministre de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie juge son pays entièrement capable de se passer complètement d’énergie nucléaire d’ici 2030 et reste très optimiste. Il pense que le « scénario zéro » est positif pour l’économie japonaise. « … il favoriserait la croissance car il faudrait développer les énergies renouvelables et améliorer notre efficacité énergétique, ce qui soutiendrait la demande intérieure» précise t’il lors d’une conférence de presse, en réponse à une question sur les conséquences négatives d’un éventuel arrêt total des réacteurs nucléaires.

Les experts sont de leur coté plutôt sceptiques, et affirment qu’un scénario zéro nucléaire réduirait de &.é % à 7.6 % le produit intérieur brut de la troisième puissance économique mondiale en 2030.


Un pays traumatisé par le nucléaire

Lundi 6 août 2012, des dizaines de milliers de personnes ont commémoré le bombardement atomique sur Hiroshima, il y a 67 ans. Survivants, parents de victimes, membres du gouvernement et invités étrangers ont assisté à la cérémonie annuelle au Mémorial de la Paix, érigé sur le lieu de l'explosion.

Les « hibakushas », survivants de la bombe, s’opposent fortement à tout usage de l’atome. Toshiyuki Mimaki, 70 ans, un de ces survivants a affirmé "Nous voulons travailler avec les gens de Fukushima. Joindre nos voix pour que le nucléaire ne fasse plus jamais de victimes".

A Tokyo, des milliers de personnes se réunissent tous les vendredi devant le bureau du Premier ministre, et réclament de ne pas relancer les réacteurs actuellement à l'arrêt. Aujourd’hui il n’y en a plus que deux en service sur la cinquantaine que compte le Japon, mais depuis plusieurs mois les compagnies d'électricité du pays font pression pour reprendre l'activité.


Economies d’énergie : La chasse aux consommations inutiles

L’archipel ayant été complètement privé d’énergie atomique aux mois de mai et juin, tout le pays est mobilisé pour éviter une nouvelle pénurie. L’objectif de l’année est de réduire la consommation d’électricité du pays de 20 %. Des gestes « < a href="/"économies d'énergie» sont alors inévitables. Climatisation, chauffage, appareils électrique en veille… les japonais sont motivés et rigoureux dans leur chasse aux consommations d’énergie inutiles.

Une loi de soutien aux énergies propres a été adopté il y a peu de temps au Japon . Toutes les compagnies d’électricité japonaises doivent dorénavant acheter l’énergie produite par les panneaux photovoltaïques. De nombreux projets écologiques sont aussi entrepris, comme la construction et l’installation d’ éolienne flottantes au larde de Fukushima.


Vous aussi vous souhaitez diminuer considérablement la consommation énergétique de votre logement?

Utilisez notre simulateur pour calculer les économies d'énergie de votre logement doté d'installations écologiques

Je calcule mes économies


Source: vos économies d'énergie.fr