Le marché carbone englobera les compagnies aériennes

La Cour de Justice européenne valide les quotas carbone pour l’aviation

Hier, Mercredi 21 Décembre 2011, la Cour de justice européenne a confirmé que les compagnies aériennes devraient rentrer dans le système des quotas de carbone à compter de 2012. Cette mesure n’est pas acceptée ni par les compagnies aériennes ni par les pays étrnagers.

Quotas de carbone pour les compagnies aériennes : un débat de longue haleine

En 2008, l’Union-Européenne avait proposé que les compagnies aériennes soient aussi concernées par les quotas carbone. Il s’agissait de la directive 2008/101 votée par le Parlement européen en 2008.

Les compagnies aériennes et des pays extérieurs comme la Chine, la Russie ou les États-Unis avaient dénoncé cette mesure. Pour ces derniers, cette mesure ne respectait pas le droit international notamment les accords « ciel ouvert » conclus avec les États-Unis. Ces accords consistent à dire que les liaisons transatlantiques doivent ouvertes totalement aux compagnies européennes et états-uniennes. Les compagnies aériennes avaient alors saisi la Cour de justice britannique qui s’était retournée vers la Cour de Justice de l’Union-Européenne afin qu’elle tranche.

Quotas de carbone pour les compagnies aériennes à partir de 2012

Finalement, La Cour de justice Européenne vient de décider que cette mesure était « juridiquement » valable. Les compagnies aériennes seront donc soumises au marché du carbone le 1er Janvier 2012. Les compagnies qui survolent l’Union-Européenne devront alors payer 15% de leurs émissions de gaz à effet de serre, le reste étant donné « gratuitement ». En 2013, cette « part payante » sera de 18%. Les compagnies aériennes qui refusent auront des sanctions : elles devront payer 100 euros par tonne de CO2 non couverte par les quotas et se verront interdites de vol.

Doit-on attendre des représailles ?

Les Etats-Unis et la Chine pourraient alors commencer une guerre commerciale. En effet, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a annoncé que si cette politique était mise en œuvre en janvier 2012, les États-Unis seraient prendre des « mesures appropriées ». Aucun autre détail n’a été révélé pour l’instant.

La Chine de son côté pourrait bien entamer un boycott vis-à-vis des avions Airbus. En effet, Airbus comptait notamment sur le marché asiatique pour écouler sa production d’avions. En Juin 2011, lors du salon du Bourget, Air Asia avait déclaré avoir commandé 200 Airbus A320neo pour 18,2 milliards de dollars.

L’UE joue son rôle au sérieux pour limiter le réchauffement climatique

L’Union-Européenne se donne tous les moyens pour limiter le réchauffement climatique. A Durban, lors de la 17ème Conférence des Nations-Unies sur le climat, on a pu voir qu’elle était la première sur le front à se battre pour le prolongement du Protocole de Kyoto. De son côté, la France essaye tant bien que mal d’agir, notamment avec le Grenelle de l’Environnement, et cela malgré les rigueurs budgétaires annoncées. Le but de la France est de faire des économies d’énergie, l’Allemagne de son côté veut favoriser le développement des énergies renouvelables.

Source : Vos économies d’énergie.fr