Le Maroc effectue une transition énergétique de grande ampleur

En marge de l'arrivée de l'avion solaire Solar Impulse au Maroc, le pays compte s'appuyer sur les énergies renouvelables pour le futur. Le Royaume se veut non dépendant aux énergies renouvelables.


Le prix du cours des matières premières et des énergies fossiles est assez imprévisible et oscille suivant les années. Ainsi lorsqu'un pays importe 80% de son énergie pour subvenir à ses besoins, la facture énergétique peut être très lourde. C'est pourquoi le Maroc instaure actuellement une politique de développement intensif de ses énergies renouvelables d'ici à 2020. Dès le début des années 2000, l'Etat a décidé de lancer un programme d'une vingtaine se basant sur l'énergie solaire et éolienne notamment. Le but est de produire près de 40% de l'électricité marocaine par le biais des énergies renouvelables contre seulement 25% actuellement.


Le Maroc va se reposer sur ses panneaux photovoltaïques et ses éoliennes

L'avion Solar Impulse a atterrit dans la nuit à Ouarzazate, lieu de la centrale thermo-solaire en construction. Lors de son inauguration normalement prévue en 2015, la centrale marocaine sera la plus grande installation thermo-solaire du monde avec dans un premier temps une capacité de production de 160 Mégawatt d'ici 2014 le tout sur une surface de 200 hectares puis à terme 500 MW sur 3040 hectares. Le programme d'énergies renouvelables du royaume marocain prévoit également la construction de quatre autres centrales solaires.

Sans oublier le projet DESERTEC lancé cette année également dans une zone englobant le Moyen-Orient et l'Afrique Saharienne, et qui constitue un ensemble d'installations de panneaux photovoltaïques sur 12 km² et ayant une capacité de production de 500 MW.

Ajoutée à l'énergie photovoltaïque, le Maroc compte sur son littoral pour développer plusieurs parcs éoliens. Cinq projets sont actuellement en construction et devraient être mis en service au cours de l'année 2012. Ces centrales éoliennes auront une capacité de production de 720 MW. Etant donné que le littoral marocain seul disposerait d'une capacité de production éolienne de 6000 MW, les autorités du Royaume ont compris l'intérêt d'utiliser au maximum la puissance du vent pour effectuer des économies d'énergie.


Le Maroc est en pleine transition énergétique

Le Maroc est en passe de réussir son pari de ne plus être dépendant des énergies fossiles. Une telle politique s'appuie non seulement sur une transition progressive vers les énergies renouvelables mais aussi sur une amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments comme par exemple l'amélioration de l'isolation des murs qui sont notamment responsables de 13% des déperditions thermiques d'un bâtiment. De plus le Maroc établit des collaborations avec les pays de l'Afrique du Nord dans le domaine des énergies renouvelables ainsi qu'avec le secteur privé.

Le Maroc prévoit d'étendre ses capacités de production électrique à base d'énergies renouvelables à 42% avec notamment une production éolienne et photovoltaïque de 2000MW chacune. Les banques européennes et méditerranéennes ainsi que la Banque Mondiale soutiennent ces investissements s'élevant à quelques milliards d'euros. L'ensemble de cette transition énergétique devrait permettre la création d'emplois de 30 000 emplois au Maroc.


Vous souhaitez produire votre propre énergie et ne plus subir les prix des énergies fossiles?

Utilisez notre simulateur pour calculer vos économies grâce aux énergies renouvelables. C'est gratuit et sans engagements

Je calcule mes économies!


Source: vos économies d'énergie.fr