Le pompage du carburant du Costa Concordia commence un mois après le naufrage

Le pompage du carburant du Costa Concordia a enfin démarré ce dimanche. Le naufrage avait eu lieu le 13 janvier 2012, or les opérations de pompage ne pouvaient commencer tant que la recherche des victimes n’était pas terminée et que les conditions météorologiques ne le permettaient pas.

2 380 tonnes de carburant à évacuer au plus vite à cause du risque de marée noire

Dimanche 12 Février, le pompage du carburant du Costa Concordia a débuté près des côtes de l’île du Giglio. Le paquebot échoué contient 2 380 tonnes de carburant qui représentent une véritable menace pour le littoral. En effet, si les réservoirs venaient à se fissurer, le parc naturel du Giglio n’échapperait pas à une marée noire.

Le pompage retardé à cause des conditions météorologiques

Les autorités italiennes avaient autorisé le début du pompage dès le 23 Janvier. C’est à ce moment que les recherches dans les parties immergées du bateau avaient été arrêtées, les conditions devenant trop dangereuses pour les sauveteurs. Le 16 février, la compagnie chargée des opérations de pompage Smit Salvage avait mis en place ses bateaux. Cependant, à cause des conditions météorologiques, le pompage n’a commencé que dimanche.

Pour cela, jeudi 9 Février, les six grands réservoirs du Costa Concordia avaient été raccordés à un ponton flottant dont le réservoir peut contenir 400 mètres cubes de mazout. Ces six réservoirs représentent un peu moins de 70 % du volume de carburant total contenu dans le navire, soit environ 1 518 mètres cubes de carburant. Au fur et à mesure que le mazout est évacué par une valve, de l’eau est insérée dans le bateau pour éviter qu’il perde son équilibre.

Une fois, cette première opération terminée, il faudra encore évacuer neuf petits réservoirs de 377 mètres cubes et des citernes de la salle des machines, ce qui représente respectivement 17 et 16 % du volume de carburant total du Costa Concordia.

Le démantèlement de l’épave du Costa Concordia

Une fois que le pompage sera terminé, il faudra encore démanteler la carcasse du Costa Concordia. Selon les experts, ce travail devrait durer environ 7 à 10 mois. En attendant, le contenu du bateau se déverse dans la mer et pollue les fonds marins. Cette opération est donc tout aussi urgente que le pompage.

La compagnie Costa Crociere a lancé un appel d’offres international le jeudi 2 Février pour trouver l’entreprise qui sera chargée de la tâche.

Selon le directeur de la compagnie Costa Crociere, Pierluigi Foschi, la compagnie va fournir à la commune du Giglio d’ici le mois prochain une planification du démantèlement de l’épave. Cette planification sera faite de sorte à ne pas perturber le tourisme local estival.

Les familles demandent la reprise des recherches des derniers disparus

Au jour d’aujourd’hui, sur les 32 victimes du Costa Concordia, 15 personnes sont toujours disparues. Les familles des victimes souhaitent que les recherches continuent. Parmi elles, il y a notamment la famille d’un couple de jeunes français âgés de 23 et 25 ans qui sont toujours portés disparus. Le collectif français des victimes du Costa Concordia présidé par Anne Decré va mettre en place une pétition.

Le commandant du navire, Francesco Schettino, a été assigné à résidence et mis en examen. Son second Cirio Ambrosio a lui aussi été mis en examen mais il reste en liberté. L’enquête des autorités italiennes sur les causes de l’accident ainsi que sur les conditions d’évacuation n’est pas encore achevée.

Source : Vos économies d’énergie .fr