Les habitants évacués de Fukushima retournent bientôt chez eux

Fukushima : repeuplement des zones sinistrées

Le 16 Décembre 2011, l’Etat japonais a annoncé que les réacteurs nucléaires de Fukushima étaient à présent stabilisés et sous contrôle. Il s’agissait alors de l’étape 2 dans le processus de retour à la normal. Aujourd’hui, les habitants de Fukushima qui avaient été évacués peuvent bientôt retourner chez eux.

Rappel des faits de la catastrophe de Fukushima

Le 11 Mars 2011, le Japon a été victime d’un tremblement de terre. Ce tremblement de terre a entraîné un tsunami. Suite à ces catastrophes naturelles, la centrale nucléaire de Fukushima se trouvant à 200 kms de Tokyo, a été endommagée et ses systèmes de refroidissement ont été détruits. Ceux-ci servaient en cas de catastrophe à éviter une fusion du cœur nucléaire, ce qui n’a donc pas pu être évitée.

Fukushima : fusion partielle des réacteurs nucléaires

Une fusion du cœur nucléaire signifie que les réacteurs nucléaires ont tout simplement fondu. A Fukushima, il s’agit du réacteur 1 qui a pratiquement fondu dans sa totalité. Les réacteurs 2 et 3 ont fondu en partie. La fonte a été provoquée par la surchauffe des combustibles comme l’uranium et le plutonium, qui n’ont pas pu être refroidis par les systèmes de refroidissement qui étaient alors hors service. Il y a alors eu des fuites radioactives.

Arrêt à froid des réacteurs nucléaires

L’Etat japonais a réussi a stabilisé les réacteurs nucléaires. Pour cela, il a répété la méthode utilisée à Tchernobyl. Cette méthode consiste à arrêter les réacteurs nucléaires à froid. En effet, l’eau qui sert à refroidir les combustibles des réacteurs nucléaires a pu être stabilisée en dessous de 100 degrés, c’est-à-dire en dessous du point d’ébullition. Il n’y a donc plus d’effets de surchauffe qui entraîne la fuite de radioactivité.

Pour autant, même si les réacteurs nucléaires sont sous contrôle, il faut maintenant démanteler les réacteurs nucléaires et s’occuper des dégâts causés sur l’environnement.

Retour des évacués dans leur foyer d’ici 2012

Après l’accident de la centrale de Fukushima, c’est une zone de 20 kms de périmètre qui a été évacuée autour de la centrale. Aujourd’hui, les rejets radioactifs sont maîtrisés, ce qui va permettre un retour progressif des habitants dans leur logement en 2012. Les zones repeuplées dépendront de leur niveau de contamination. Ce niveau de contamination diffère puisque les vents ont poussé les rejets radioactifs dans leur direction lors de la catastrophe. Ainsi, le gouvernement japonais veut définir trois zones qui ont été touchées différemment par ces rejets : une « zone de préparation au retour », une « zone d’habitat limité » et une « zone de retour difficile ». Ce sont les deux zones les moins affectées qui seront repeuplées à moyen terme.

Décontamination des zones

Il faudra tout de même attendre que les zones soient décontaminées. Pour cela, il faut évacuer tous les éléments contaminés par la radioactivité : arbres, quelques centimètres de surface terrestre, etc. Quoiqu’il en soit, le Japon est sur la bonne voie.

Source : Voseconomiesdenergie.fr