Lutte contre le réchauffement climatique: retour de la taxe carbone

Une taxe carbone européenne

Lors du conseil des Ministres, la Ministre de l’écologie Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté un plan stratégique pour réduire les émissions de CO2 d’ici 2050. Ce plan fait état d’une taxe carbone européenne. Ce projet devrait être présenté aux membres de l’Union-Européenne lors d’un sommet au premier trimestre 2012. Si l’Union-Européenne la refuse, une taxe carbone sera mise en place uniquement en France.

Cette décision fait suite à une étude menée par un comité de réflexion créé pour l’occasion en Juin 2011. Ce comité comprend le centre d’analyse stratégique, des associations protectrices de l’environnement, des entreprises, des organisations syndicales et des experts du climat.

Objectif : lutter contre le réchauffement climatique

La Ministre de l’Ecologie a expliqué que cette mesure faisait suite aux accords des Nations-Unies à Cancun en 2010. Le but est de limiter le réchauffement climatique à 2°C. Or les gaz à effet de serre sont les premiers responsables du réchauffement climatique. Si les pays développés ne réduisent pas leurs émissions de 80%, l’objectif des 2°C ne sera pas atteint, d’après le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GEIEC). La France s’est donc donné pour objectif de diviser ses émissions de GES par quatre d’ici 2050.

A quoi serviront les recettes de la taxe carbone ?

Les recettes de la taxe carbone serviront plusieurs objectifs :

  • Le gouvernement doit investir dans des projets d’avenir tel que l’innovation technologique.
  • De nouvelles politiques en faveur du développement durable doivent être mises en œuvre. Le gouvernement doit promouvoir l’équité sociale et la protection de l’environnement.

Qu’est-ce que la taxe carbone ?

La taxe carbone est une taxe qui vise à lutter contre les émissions de dioxyde de carbone. Le principe est celui du pollueur-payeur. L’entreprise qui pollue doit payer une taxe à hauteur de ses émissions de carbone. Cette taxe a un double objectif :

  • Elle incite les entreprises à réduire leurs émissions de GES.
  • Elle incite les consommateurs à acheter les produits les moins polluants parce qu’ils sont moins chers – pas de répercussion de la taxe carbone sur les prix.

D’autres mesures ont été prises en faveur des énergies renouvelables

La taxe carbone n’est pas la seule mesure prise pour diviser les émissions de CO2 par quatre d’ici 2050. L’étude propose différents scénarios:

  • Inciter les consommateurs à consommer des produits qui proposent de faire des économies d’énergie ;
  • Inciter les entreprises à produire grâce aux énergie propres ;
  • Préparer le marché de l’emploi à cette transition énergétique. De nouveaux emplois « verts » devront être créés.

Ces objectifs ne sont encore qu’à l’état de projet et le gouvernement doit encore en débattre.

Source : Voseconomiesdenergie.fr