Naufrage du Costa Concordia : à qui la faute ?

Le commandant du Costa Concordia a été mis en garde à vue

Après le naufrage du Costa, on cherche à qui incombe la responsabilité du naufrage. Les interrogations se sont portées sur le pilote et commandant qui aurait navigué trop prêt des côtes. Le commandant a été mis en garde à vue ce week-end. De plus, on l’accuse d’avoir quitté le navire parmi les premiers alors que l’évacuation des milliers de passagers restait encore à faire. Celui-ci aurait été vu sur les côtes vers 23 heures alors que les derniers passagers ont été évacués vers cinq heures du matin. De plus, il aurait refusé de remonter sur le bateau afin d’aider les passagers. Ce dernier risque douze de prison pour abandon de navire et homicides.

Naufrage du Costa Concordia: rappel des faits

Le Costa Concordia, un bateau de croisière italien, s’est échoué au large de l’île du Giglio, en Toscane, vendredi dernier. Le paquebot aurait navigué trop prêt des côtes et aurait ainsi percuté des rochers. D’après certains témoins, le pilote aurait voulu « faire plaisir » à un membre de l’équipage qui avait renoncé à une semaine de congé pour venir travailler. Le bateau de croisière avait à son bord 3216 passagers et 1013 membres d’équipage.

Costa Concordia : de nombreuses failles dans la procédure d’évacuation

D’après la compagnie et les rescapés du naufrage, la procédure de sécurité n’a pas été respectée. En effet, les rescapés auraient été livrés à eux-mêmes dans une désorganisation et une panique totale. De plus, ils auraient été prévenus plus d’une heure après le début de l’impact, le commandant leur ayant dit au départ qu’il s’agissait d’une simple panne de courant. A cela s’ajoute du matériel d’urgence qui ne fonctionnait pas à l’image des voyants lumineux des gilets de sauvetage. De plus, aucun exercice d’évacuation n’avait été fait. Un des passagers français souhaite porter plainte contre la compagnie.

Bilan humain du naufrage du Costa Concordia

Pour l’instant, les secours recensent six morts dont deux touristes français, un touriste italien, un touriste espagnol et un membre d’équipage panaméen. Il reste encore quinze disparus à ce jour et on recense une quarantaine de blessés. La plupart des rescapés français ont été rapatriés à Marseille dimanche avant de rejoindre leurs foyers. Une cellule de crise composée de psychologues a été mise en place.

Risque d’une marée noire après le naufrage du Costa Concordia

Aujourd’hui, certains spécialistes craignent une marée noire au large des côtes. En effet, le bateau contenait plus de 2 000 tonnes de carburant. Le ministre de l’Environnement italien Corrado Clini a décrété l’état d’urgence afin de débloquer des fonds pour empêcher une « catastrophe écologique ». Ce dernier attend un plan d’actions de la part de la compagnie Costa afin de vider les réservoirs de la carcasse. La compagnie a 48 heures pour trouver une stratégie, le risque principal étant que le bateau coule et se brise en laissant fuir tout le carburant. La marée noire, si elle avait lieu, dévasterait le parc naturel du Giglio. Pour l’instant, des fuites de liquides huileux non identifiés ont été détectées.

Source : Vos économies d’énergie .fr