Nouvelle marée noire: cargo fendu en deux près de la Nouvelle-Zélande

Un cargo fendu en deux près des côtes de Nouvelle-Zélande

Un cargo échoué s’est brisé en deux dans le nuit de samedi à dimanche près des côtes de Nouvelle-Zélande. En effet, suite aux intempéries, des vagues de plus de sept mètres ont fendu le porte-conteneurs en deux. Les deux parties du cargo se sont alors séparées, s’éloignant d’une vingtaine de mètres de distance l’une de l’autre.

Nouvelle-Zélande : un nouveau risque de marée noire

Avec ce nouvel incident, des nouvelles fuites de fioul lourd ont été détectées. Les experts craignent donc une nouvelle marée noire. Des équipes se sont rendues sur place afin de limiter les pertes de fioul. On ne sait pas exactement combien de tonnes de fioul restent dans le cargo. Certains parlent d’une dizaine de tonnes. De plus, environ 300 conteneurs sont tombés à la mer. Il est donc urgent de les récupérer avant qu’ils heurtent d’autres bateaux.

Le cargo Rena s’était échoué en octobre

C’est en octobre que le cargo Rena s’était échoué dans la mer de Tasman, près des côtes de l’île Nord de la Nouvelle-Zélande. Le cargo avait heurté le récif de l’Astrolabe parce que le commandant s’était trop approché des côtes pour gagner du temps. Quelques jours après, des tonnes de pétrole avaient fuit et s’étaient répandus dans la mer à cause d’intempéries. Les pertes de fioul avaient été estimées à environ 350 tonnes. Cependant, elles avaient finalement été maîtrisées jusqu’à aujourd’hui. Cela avait provoqué la mort de 1 300 oiseaux.

La marée noire mettrait en péril le tourisme en Nouvelle-Zélande

En octobre, le ministre de l’Environnement néo-zélandais Nick Smith avait annoncé que cette catastrophe était "la pire catastrophe écologique maritime" du pays.

C’est déjà une catastrophe pour l’environnement. Mais cela peut aussi avoir des conséquences pour le tourisme. En effet, la Nouvelle-Zélande est connue pour ses plages paradisiaques, notamment la zone de Tauranga. Or, si les experts n’arrivent pas à maîtriser la marée noire, on comprend immédiatement l’impact sur le tourisme.

Cargo échoué dans le Morbihan : démolition progressive

Le 16 Décembre 2011, un autre cargo s’était échoué dans le Morbihan. LE TK Bremen de 109 mètres de long avait été renversé par la tempête.

Vendredi, les préparatifs ont été faits afin de démonter la carcasse du bateau. Entre autres, une grue de 250 tonnes a été mise en place pour découper et déplacer les 2000 tonnes de ferrailles du bateau. Les équipes de démolition ont commencé le travail samedi et prévoient un mois et demi pour déblayer la plage. Le travail est assez délicat puisque certaines pièces contiennent de l’amiante. Des années seront nécessaires pour que la végétation repousse sur les lieux.

Source : Vos économies d’énergie .fr