Nucléaire et énergies renouvelables sont complémentaires pour Delphine Batho

Suite aux propos sur le nucléaire du Ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg ("le nucléaire est une filière d'avenir"), c'est au tour du Ministre de l'Écologie, Delphine Batho, d'intervenir à ce sujet. Elle a confirmé, mercredi 29 août sur RMC et BFMTV, être en accord avec M. Montebourg et a ajouté que pour elle, l'énergie nucléaire est bel et bien un secteur d'avenir. Mme Batho a de plus indiqué que "la politique de la France en matière d'énergie est claire, cohérente et solide", et que sous-entendu, le nucléaire fait parti de cette politique.

Par ailleurs, un deuxième sujet a été abordé ce jour là, c'est le projet de construction du grand aéroport nantais Notre Dame des Landes qui oppose également fortement le Parti Socialiste et Europe Écologies Les Vert; ces derniers estiment que ce projet va à l'encontre des objectifs du Grenelle de l'Environnement. Le Ministre de l'Écologie a déclaré soutenir ce projet. Voilà deux sujets épineux qui pourraient raviver une fois encore les tensions déjà présentes entre ces deux partis politiques.


Le nucléaire est moteur de l'économie en France

Pour le Ministre de l'Écologie, "le nucléaire est une énergie compétitive" et est nécessaire pour la France. De nouveaux investissements sont donc prévus pour ce secteur mais dans le démantèlement. Aujourd'hui encore, une grande partie de l'électricité française est produite grâce aux centrales nucléaires (77%) est c'est donc "une filière industrielle qui a de l'avenir". Toutefois, même si le Ministre a fait cette déclaration, elle l'a nuancée en précisant que les vraies énergies d'avenir sont incontestablement les énergies renouvelables (énergie solaire et énergie éolienne principalement). Par ailleurs, elle a exprimé son regret que les dires du Ministre du Redressement productif est provoqué une telle controverse. Pour rappel, il y a quelques jours, ce dernier avait agacé l'ensemble des écologistes en déclarant que "le nucléaire était une filière d'avenir".


Une transition énergétique progressive

Le Président de la République, François Hollande, avait déclaré que lors de son quinquennat, il enclencherait le processus de transition énergétique. C'est-à dire passer des énergies fossiles et nucléaire aux énergies renouvelables tout en faisant de plus en plus d'économies d'énergie (mieux et moins consommer l'énergie). Dans cette optique, il a prévu que la part du nucléaire dans la production d'électricité baisserait de 75% à 50% d'ici à 2025. Mais l'important pour l'instant, d'après les propos des membres du gouvernement, est de réussir à conjuguer énergie nucléaire et énergies renouvelables car actuellement la France a besoin des deux.


Différence de points de vue entre EELV et le PS

Mme Batho considère que la France ne peut actuellement pas se passer du nucléaire, elle estime que "c'est une infrastructure dont nous avons besoin" et se déclare donc "pour". Par ailleurs, selon elle, la majorité du Parti Socialiste reconnaît que la France a besoin du nucléaire, et que c'est une différence de point de vue avec Europe Écologie Les Verts. Toutefois, elle a rajouté que ces divergences d'opinions sont une richesse car elles permettent de faire avancer le débat et de trouver des solutions satisfaisantes pour l'ensemble des français (chaque position étant défendue). Malgré tout, ele reconnaît qu'une cohérence d'ensemble est indispensable et qu'actuellement le gouvernement a certes une politique de transition énergétique avec un développement certain des énergies renouvelables mais n'en oublie pas pour autant l'activité nucléaire.

Au sujet du projet de l'aéroport de Nantes, qui était conduit par Jean-Marc Ayrault, avant que celui-ci ne devienne Premier Ministre, les débats sont toujours très animés entre le PS et EELV. En effet, pour les écologistes, développer le circuit aérien n'est pas une bonne idée si la France veut réussir à réduire ses émissions de CO2. Enfin, le dernier sujet abordé et non moins conflictuel, est celui du gaz de schiste. Mme Batho a annoncé que "la fracturation hydraulique demeure et demeurera interdite", mais que si d'autres techniques devaient voir le jour, la question se poserait de nouveau.


Améliorez l'efficacité énergétique de votre bâtiments.

Vous souhaitez être moins dépendant des énergies fossiles et nucléaire?

Je calcule vos économies d'énergie.

Source: vos économies d'énergie.fr