ONU : la décennie 2011-2020 sera la décennie de la Biodiversité

Le Secrétaire Général de l’ONU lance la décennie de la Biodiversité

L’ONU déclare la décennie à venir « Décennie de la biodiversité ». Cette décennie s’étendra de 2011 à 2020. Le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki-moon souhaite que les populations et les entreprises respectent plus les ressources naturelles et les écosystèmes pour les générations actuelles et futures. Ce sera donc une décennie « verte » tournée vers les enjeux liés à l’environnement et au développement durable.

Les enjeux de la biodiversité

Le terme de biodiversité souligne la pluralité des nombreuses espèces animales et végétales de la planète. En effet, le mot vient de la fusion de deux mots : « bio » (la vie) et diversité. Selon une étude menée en 2011, la Terre compterait 8,7 millions d'espèces différentes. Pourtant, cette pluralité tend à diminuer à cause de l’activité humaine.

Biodiversité et réchauffement climatique ne font pas bon ménage

Le réchauffement climatique est une des menaces pour la biodiversité : la fonte de la banquise en est un exemple flagrant. C’est pour cela que l’Homme doit agir en diminuant ses rejets de gaz à effet de serre (GES) et en essayant d’utiliser des énergies renouvelables et propres comme l’énergie solaire ou les énergies cinétiques (courants des eaux et éolienne). En France, c’est un des enjeux du Grenelle de l’Environnement.

La biodiversité menacée par la pollution

La biodiversité est également menacée par la pollution, qu’il s’agisse de la pollution des fonds marins, la pollution terrestre ou des airs. Si on se concentre rien que sur la pollution des fonds marins, on constate de nombreuses sources de pollution : les marées noires, la surpêche, les rejets des eaux polluées et chimiques, l’abandon de déchets sur les plages et dans les fleuves qui se déversent vers les fonds marins. Daniel Pauly, un grand biologiste des fonds marins, compare les fonds marins à des « zones industrielles délabrées ».

La déforestation détruit l’habitat naturel de nombreuses espèces

Finalement, la déforestation est responsable de la disparition progressive de nombreuses espèces. Il s’agit surtout de la disparition des grandes forêts tropicales comme la forêt amazonienne. Les efforts pour reboiser la planète ne sont pas suffisants.

Un plan stratégique pour sauver la biodiversité

L’ONU a annoncé la décennie de la Biodiversité afin de promouvoir et d’encourager des plans stratégiques nationaux pour sauvegarder la biodiversité. L’ONU encourage tous les Etats à prendre des mesures pour sauvegarder la Biodiversité. Selon le Secrétaire d’Etat de l’ONU, la sauvegarde de la Biodiversité peut permettre de créer des emplois. Même s’il est trop tard pour retrouver des espèces disparues, de nombreuses espèces peuvent encore être sauvées.

Source : Vos économies d’énergie .fr