Un bonus écologique pour les voitures électriques

Les ministres de l’écologie, du Redressement productif et des transports ont dévoilé mercredi plusieurs mesures de soutien pour les voitures électriques. Le gouvernement français compte donc mettre en place un dispositif de tarifs réduits pour les péages et le stationnement, le but étant de soutenir le développement de cette technologie. De plus une prolongation du bonus écologique de 7 000 euros à 2013 a été confirmée.


Promouvoir les économies d’énergie à travers la voiture électrique

Le gouvernement Français a dévoilé ce mercredi 3 octobre 2012, des mesures de soutien pour les véhicules électriques , qui devraient être mises en place avant la fin de l’année. Les ministres de l’écologie, du Redressement productif et des transports ont présenté leurs intentions concernant la filière. Ces annonces ont été faites pour le lancement de la « mission Hirtzman » qui vise à faciliter l’essor de la voiture électrique et des bornes de recharge au niveau national.

Les voitures électriques vont bénéficier de tarifs réduits et d’un bonus écologique qui sera prolongé de 7 000 euros à 2013, mis en place cette année pour les voitures électriques et son extension aux entreprises et aux acheteurs publics. De plus afin d’accélérer le déploiement des bornes de recharge pour voiture électrique, dans les villes, les parkings et sur les autoroutes, le commissariat général à l’investissement est prêt à dédier 50 millions d’euros en plus des projets d’infrastructure prévus.

"La voiture électrique est l'avenir de la France", lançait le ministre du Redressement productif. "Ce que nous voulons c'est qu'en plus d'un bonus à l'achat, il y ait un bonus d'usage", a déclaré sa collègue de l'Ecologie, Delphine Batho, lors d'une conférence de presse à Bercy.


Vers des « tarifs préférentiels »

Les voitures électriques vont bénéficier d’un « tarif préférentiel ». Cet avantage concerne les péages autoroutiers, les parkings et le stationnement en ville. Une réunion de professionnels a été organisée regroupant des sociétés de parkings et d’autoroutes, des fabricants de bornes et des constructeurs automobiles pour mettre le système en place.

Interrogé par Delphine Batho sur le "calendrier envisageable", le patron de Vinci Autoroutes et de l'Association professionnelle des sociétés françaises concessionnaires ou exploitantes d'autoroutes (ASFA), Pierre Coppey, a répondu : "Celui que vous fixerez, Madame la ministre." Concernant le stationnement qui sera à prix réduit voire gratuit, concerne tant les communes que les parkings privés à indiqué M. Montebourg.


La majorité des Français sont prêt à acheter une voiture électrique

Le salon Mondial de l’Automobile, qui se déroule en ce moment, met un accent particulier sur les véhicules électriques et hybrides. A l’occasion de ce salon, Dimanche Ouest France à réalisé un sondage, qui montre que 53 % des Français sont prêts à acheter une voiture électrique. Cependant pour une grande majorité d’entres eux, la protection de l’environnement et les < a href="/"économies d'énergie ne seraient pas les principales raisons d’un tel achat, mais les économies sur le budget voiture.

La France n’est pas la seule à tenter de booster les ventes de la voiture écologique. Prenons l’Allemagne par exemple, qui s’est fixé un objectif audacieux d’un million de voitures électriques sur les routes d’ici 2020. Un objectif qui semble un peu trop ambitieux pour la chancelière Angela Merkel.


Source: vos économies d'énergie.fr