Un dirigeable survole l'Europe pour évaluer la qualité de l'air

Durant 20 semaines, un dirigeable parcourra l'ensemble de l'Europe du nord au sud afin d'analyser la qualité de l'air européen. Cette démarche rentrant dans le cadre du projet PEGASOS a pour but d'établir le lien entre le réchauffement climatique et la pollution de l'air.


Le projet PEGASOS a été initié en 2011. Ce projet européen unit 16 pays et 26 laboratoires de recherches spécialisés sur la qualité de l'air, parmi lesquels figure notamment le CNRS. Le financement de ce projet est assuré par la Commission Européenne. PEGASOS permet ainsi d'unifier les recherches européennes sur les relations entre la pollution atmosphérique et l'augmentation progressive de la température de la planète. Malgré les mesures réalisées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre par les gouvernements européens, tous aimeraient découvrir comment la qualité de l'air peut avoir un rôle à jouer sur le changement climatique.


La traversée de l'Europe durera 20 semaines

Afin d'analyser comme il se doit l'air européen, la traversée aura lieu pendant 20 semaines et sur 16 pays (Finlande Allemagne, Pays-bas, Italie, etc…) à bord du dirigeable dont le propriétaire est une société allemande. Seul le Sud-est de la France sera survolé, et le dirigeable fera escale à Lyon entre le 11 et le 13 juillet. Chaque escale sera accompagnée d'un travail d'analyse de l'air au sol en collaboration avec les laboratoires locaux. A Lyon, il s'agira du Laboratoire de spectrométrie ionique et moléculaire (LIDAR).

Les données ainsi récupérées permettront de mieux décrire la pollution atmosphérique qui surplombe l'Europe et son évolution. Les travaux effectués permettront également le perfectionnement des outils d'analyse de qualité de l'air.


Les résultats permettront d'accompagner le développement durable européen

Le voyage des scientifiques va donc se clôturer en septembre 2012. Une fois les résultats analysés, les scientifiques seront en mesure d'en savoir plus sur le réchauffement climatique. Ainsi, lorsque la nature des interactions entre la pollution de l'air et le changement de climat auront été établis, les scientifiques du projet PEGASOS seront en mesure de pouvoir conseiller l'Union Européenne sur les actions à réaliser afin d'endiguer le réchauffement de la planète.

Ces conseils seront ensuite soumis aux Etats sous forme de directives qu'ils devront respecter. On peut supposer que l'utilisation des énergies renouvelables soient mises en avant. La réduction de la consommation énergétique va s'appliquer notamment sur les prochaines constructions immobilières pour lesquelles les normes BBC permettre d'obtenir des bâtiments réalisant de plus en plus d'économies d'énergie. Le projet sera établi au total sur 4 ans afin de pouvoir anticiper les effets de la pollution sur le climat sur les 50 prochaines années. Le coût total de PEGASOS est proche de 10 millions d'euros. Un investissement qui va se justifier à l'avenir si les résultats sont probants.


Source: vos économies d'énergie.fr