Un nouveau dispositif pour évaluer le rôle du réchauffement climatique dans la fonte de la banquise

Un nouveau dispositif pour mesurer la fonte de la glace en Antarctique

L’Antarctique est un continent recouvert de glace qui se situe au Pôle Sud. Les scientifiques ont voulu savoir à quelle vitesse se propager la fonte des glaces sur ce continent. Il est vrai que de nombreuses études scientifiques sont menées pour évaluer la fonte des glaces, mais ces études se basent sur des données envoyées par des satellites. Les scientifiques ont alors décidé d’installer un immense thermomètre sur la banquise de Ross du côté de l’océan Pacifique afin d’étudier de plus près ce phénomène.

Un dispositif fonctionnant grâce aux énergies renouvelables

Ce thermomètre devrait pouvoir donner l’épaisseur de la glace de l’Antarctique qui serait alors mesurée toutes les 15 secondes tout au long de la journée. Les données seront ensuite envoyées par satellite. Ce dispositif est alimenté par des éoliennes et des panneaux photovoltaïques. Il est composé d’un dispositif laser qui évalue la température ainsi que de câbles qui mesurent les courants marins et la température de l’eau.

La fonte des glaces illustre le réchauffement climatique

La fonte de la banquise s’explique par le réchauffement climatique dont l’Homme est en grande partie responsable. C’est un véritable cercle vicieux : plus la température des mers augmente à cause de l’activité humaine, plus la banquise disparaît. Or, plus la banquise disparaît, plus la température des mers monte. En effet, la couleur foncée de la mer attire plus l’énergie solaire que la couleur blanche de la banquise qui est censée refléter les rayons du soleil.

Les enjeux de la fonte de la banquise

Sur la planète, les enjeux du réchauffement climatique et de la fonte de la banquise sont nombreux.

Si on regarde uniquement du côté de l’Antarctique, on comprend immédiatement l’importance du rôle de la glace flottante qui entoure le continent. Celle-ci retient les glaciers qui se trouvent sur le continent. Or si cette glace qui entoure le continent venait à disparaître, les glaciers tomberaient dans la mer, fondraient, et augmenteraient le niveau des mers. De nombreuses îles et des villes côtières viendraient alors à disparaître sous les eaux.

Selon des études de la NASA, les glaces du Pôle Nord en Arctique ont diminué de moitié depuis les années 1980. Or, la fonte de la banquise sur la planète pose d’autres problématiques. Certains animaux sont en voie de disparition car la banquise représente leur habitat naturel, c’est le cas des ours polaires. La fonte de la banquise entraîne également la modification des courants marins.

Le bilan de cette étude sera communiqué dans plusieurs années

Les résultats obtenus nous parviendront dans plusieurs années puisqu’une observation de longue haleine est nécessaire avant de tirer des conclusions. D’autres installations du même type pourraient voir le jour ailleurs sur la planète.

Source : Vos économies d’énergie .fr