Une nouvelle directive européenne sur les e-déchets

Une nouvelle directive européenne est entrée en vigueur. Elle porte sur la collecte, le traitement et la gestion des déchets d’équipement électroniques et électriques (e-déchets), et va permettre aux Etats membres de l’union européenne de lutter plus efficacement contre l’exportation illégale de déchets. De plus, elle a pour but d’améliorer le taux de recyclage de ces déchets.


Les E-déchets Européens sont majoritairement gérés par l’Afrique

L’union européenne a adopté de nouvelles règles sur lese-déchets (déchets d’équipement électroniques et électriques), visant à lutter contre l’exportation illégale de déchets et améliorer les techniques de recyclage. Cette nouvelle directive s’est appuyée sur plusieurs recherches, effectuées par différentes sources. La convention de Bâle en est un exemple.

La convention de Bâle, a effectué une recherche sur les déchets électroniques et électriques de l’Afrique. Cette étude met en évidence le flux continu des e-déchets usagés provenant des pays industrialisés (dont les États membres de l’UE), qui sont à destination de l’Afrique pour recyclage et élimination. Ces équipements, composés de matériaux nocifs pour la santé humaine et environnementale, posent de vrais problèmes aux travailleurs en charge des opérations de démantèlement des déchets.

Une autre étude a relevé, que la Grande-Bretagne est le pays d'Europe qui exporte le plus d'équipement électronique et électrique en Afrique, suivi par la France et l'Allemagne.


45 % des équipements électroniques vendus devront être récupérés

La nouvelle directive concerne principalement la gestion de la collecte que ces déchets particuliers. Elle vise à améliorer le système au sein des Etats membre de l’UE. Les consommateurs pourront désormais retourner les articles électriques et électroniques usagers gratuitement, dans les grandes surfaces.

La directive introduit un objectif de collecte : à partir de 2016, 45 % des équipements électroniques vendus devront être récupérés. A partir de 2019, cet objectif s'élèvera à 65 pour cent des appareils vendus, soit un total de 85 pour cent des déchets électroniques générés. À partir de 2018, le champ d'application actuellement restreint de la directive sera étendu à toutes les catégories de déchets électroniques (une étude d'impact préalable sera menée par catégorie).

L’autre amélioration réside dans la lutte plus efficace des exportations illégales de déchets. Les échanges illégaux des déchets électroniques et électriques constituent un problème majeur. Les exportateurs devront à présent vérifier si les appareils sont en état de fonctionnement et de fournir des documents sur la nature des transferts

.

Quelques chiffres sur les DEEE

4 kg de DEEE par habitant, ce qui représente environ deux millions de tonnes par an, sur quelque 10 millions de tonnes de DEEE générés annuellement dans l'UE.

D'après les estimations, le volume des DEEE atteindra 12 millions de tonnes d'ici à 2020. L'objectif final de la nouvelle directive, implique que d'ici à 2020, environ 10 millions de tonnes (soit environ 20 kg par habitant) seront collectés séparément dans l'UE.


Source: vos économies d'énergie.fr