La récupération de l'eau de pluie et son utilisation dans la maison

La récupération de l’eau de pluie permet de réduire le gaspillage de l’eau potable. En effet, en utilisant à bon escient l’eau de pluie, on peut l’utiliser pour le lave-linge et les chasses d’eau. En plus de fournir une eau de bonne qualité, elle ne présente pas un fort taux de calcaire.

La réglementation sur la récupération de l'eau de pluie

La réglementation française n’interdit pas la récupération de l’eau de pluie. Toutefois, il est préférable de déclarer à la Dass (Direction des affaires sanitaires et sociales) que l’on souhaite utiliser l’eau de pluie pour une utilisation intérieure. Il convient également de noter qu’il est interdit de raccorder le réseau de pluie avec le réseau potable de la maison.

Les chasses d'eau des toilettes représentent plus de 30 % de la consommation d’eau de la maison et le lavage du linge en représente 12 %. Les toilettes sèches à compost se révèlent être la meilleure solution du côté écologique toutefois, l’utilisation de l’eau de pluie permet de réduire la consommation d'eau potable que de manière conséquente. De plus, l’eau de pluie n’est pas calcaire, ce qui promet une réduction de l'usage des détergents de plus de 50 %.

Le Code civil permet à tout le monde d'utiliser l’eau de pluie dès qu’il tombe sur son terrain. Toutefois, les gites et autres maisons qui reçoivent du public ne jouissent pas de cet avantage.

Les avantages de la récupération de l'eau de pluie

L'eau de pluie ne présente pas de calcaire et de chlore, ce qui fait qu’elle est plus écologique que les nappes phréatiques. Il peut être utilisé pour les salles d’eau et même pour la consommation quotidienne à condition d’installer une filtration performante et de l’avoir déclaré au préalable à la Dass. Par ailleurs, la récupération d'eau de pluie permet d’éviter de saturer les réseaux tout en réduisant l'impact des inondations.

Les économies d'eau en pratique

Lors de l’installation, il est conseillé de mettre en place un réseau indépendant qui se compose d’une citerne, d’une surface de collecte (sur le toit), de filtre et d’une pompe. Pour alimenter les toilettes et le lave-linge d’une famille de 4 personnes, il convient d’installer une cuve de 10 000 litres.

Ce type d'installation vaut entre 4 000 € et 6 000 €, matériel, et dépenses éligibles au crédit d’impôt compris. Selon les cas, l’on rajoute les frais de terrassement et de plomberie. Pour une utilisation de l’eau de jardin, il suffit d’installer une simple cuve avec un robinet fixé sous une gouttière. Ce genre d’équipement est d’ailleurs disponible dans les jardineries et magasins spécialisés à des prix allant de 30 à 300 €.

Concernant l'entretien du récupérateur d'eau de pluie

Comme pour toute autre installation, elle requiert des nettoyages réguliers. Le réservoir devra être nettoyé au moins une fois par an. Et lorsque l’on utilise l’eau en provenance de la salle de bain, il convient de nettoyer le filtre des eaux usées une à deux fois par semaine. Cela permet d’éviter les mauvaises odeurs. Par ailleurs, le filtre à la sortie du surpresseur devra être nettoyé une fois par an.

Afin d’éviter que des bactéries ne s’installent dans le réservoir, il est conseillé d’y rajouter un peu d’eau de javel, et ce, même lorsqu’il est plein. Enfin, lorsque l’on récupère l’eau de pluie, il est intéressant de disposer de gouttières propres. L’installation d’un stop-feuilles en haut de la descente de gouttières s’avère être également une bonne option. L'installation d'un récupérateur d'eau de pluie permet dans tous les cas de réaliser des économies d'eau et des économies d'énergie


Source : Vos économies d'énergie.fr