La toiture végétalisée: un phénomène qui se confirme

Depuis les Années 70, les toitures végétalisées n'ont de cesse de se développer en Europe. Naturelles et efficaces pour une bonne isolation de la toiture, elles ont tous les feux au vert pour continuer à prendre de l'ampleur. Elles représentent une part non négligeable du marché de l'éco-constuction.

La France n'échappe pas à l'engouement suscité par la toiture végétalisée. Depuis quelques années, on assiste à une augmentation de la demande et par conséquent une hausse du nombre des entreprises capables d'en installer. Ces entreprises sont presque exclusivement des sociétés spécialisées dans l'étanchéité ou le végétal.


La toiture végétalisée en quelques mots

Dans les Années 70, c'est surtout en Allemagne et dans les pays nordiques que l'on trouvait des maisons équipées de toiture végétalisée, mais depuis une dizaine d'années, les campagnes et les villes françaises rattrapent leur retard avec une demande qui ne cesse d'évoluer. Les points forts de cette installation sont d'abord son aspect écologique et durable qui séduit de nombreuses personnes préoccupées par la préservation de la biodiversité. Elle permet également une optimisation de l'isolation de la toiture et empêche ainsi de trop grandes déperditions thermiques: la consommation de chauffage devient donc moins importante et les factures d'électricité diminuent. Enfin, elle dispose également d'un aspect esthétique incontestable pour tous les amoureux de la nature.

La toiture végétalisée est composée de différents éléments qui la rendent étanche et isolante. Tout d'abord, on trouve la structure portante qui sert de base, puis par-dessus il y a une membrane d'étanchéité et des antiracines. Ensuite, on peut, selon le cas, trouver une couche de filtration qui permet de drainer l'eau en cas d'excédent. Enfin, les dernières couches de la toiture végétalisée sont un substrat végétal et de la mousse ou du gazon.


Une évolution qui se confirme année après année

Actuellement, on dénombre 1,36 million de m² de toitures végétalisées en France et ce nombre devrait augmenter notablement les prochaines années. 70% des clients sont les collectivités locales qui souhaitent optimiser l'isolation de la toiture de leurs bâtiments publics type centres sportifs, lycées ou encore bureaux municipaux. Dans le dernier tiers, il y a 10% de particuliers (marché qui ne cesse de s’agrandir avec la prise conscience collective de faire des économies d'énergie) et 20% d'entreprises du secteur tertiaire

En plus de connaître un accroissement conséquent dans les villes comme dans les campagnes, on observe également que la demande change: elle devient plus spécifique et plus exigeante; ce qui démontre que les personnes son plus informées et plus intéressées par ce nouveau type de produit.


Des techniques de plus en plus pointues

La demande augmentant, l'offre doit rester à la pointe. C'est pourquoi les entreprises spécialisées sont de plus en plus performantes. Alors que beaucoup s'interrogent quant à l'entretien des ces toitures végétalisées, la réponse est assez simple, car grâce à des installations performantes, il requière peu de temps. L'irrigation des toits nécessite un plus de temps dans les régions chaudes où il est important de veiller à un arrosage occasionnel. Enfin, ces toitures naturelles vont pouvoir servir de terreaux à la mise en place de nouvelles variétés de plantes.

On peut également préciser qu'après la toiture végétalisée, on pourrait également voir des murs végétalisés sur nos bâtiments. Ils seraient également efficaces pour l'isolation et l'étanchéité. De plus, ils rajouteraient de la verdure à nos villes.


Cet article vous a interpellé et vous souhaitez en savoir plus?

Calculez gratuitement vos économies d'énergie liées à la mise en place d'une toiture végétalisée!

Je calcule mes économies

Source: vos économies d'énergie.fr