Le PTZ+ encourage timidement la construction de logements BBC en 2011

Le PTZ+ permet de financer la construction ou l’achat de logements neufs. Ce prêt est d’autant plus avantageux si le logement respecte les normes BBC. L’Anil a fait un premier bilan des effets du PTZ+ sur la construction de logements BBC en 2011.

Une légère augmentation des logements BBC en 2011

L’Agence Nationale pour l'Information sur le Logement (Anil) a mené une étude portant sur les effets du Prêt à taux zéro + (PTZ+) sur la construction et l’achat de maisons neuves BBC. Pour mener à bien cette étude, l’Anil s’est reposée sur les chiffres de la Société de gestion du Fonds de garantie de l’accession sociale à la propriété (SGFGASP). Cette société est un intermédiaire entre l’État et les banques pour accorder les éco-prêts immobiliers.

De janvier à septembre 2011, 240 389 transactions immobilières ont été partiellement financées par un prêt à taux zéro, dont 26 % de logements neufs. Sur cette part, un logement sur cinq a été labellisé « Bâtiment basse consommation » (BBC). Cette part, encore faible, a été en augmentation sur l’ensemble de l’année 2011. Par exemple, les habitations BBC situés en zone C sont passées de 6 à 10 % des transactions immobilières de janvier à septembre 2011.

Le développement des logements BBC diffère selon les zones

Le PTZ+ diffère selon la zone d’implantation du logement. Selon cette zone, la quotité de prêt et le plafond du montant total des ressources de l’emprunteur varient.

Suite à son étude, l’Anil constate des disparités entre les zones. La meilleure élève reste la zone A – Paris, la petite couronne et la deuxième couronne, et la Côte d'Azur – avec 78 % des logements neufs labellisés BBC. La zone B1 – Paris, la grande couronne, et les agglomérations de plus de 250 000 habitants – a recensé 50 % des logements neufs en BBC, 25 % pour la zone B2 – les autres agglomérations de plus de 50 000 habitants et les zones frontalières – et enfin moins de 10 % pour la zone C – le reste du territoire.

Quels sont les obstacles qui freinent le développement des maisons à économies d’énergie ?

L’Anil remet en cause le manque de formation des professionnels par rapport aux normes BBC. Les particuliers craignent donc que leur bien immobilier ne soit pas labellisé et qu’ils perdent ainsi des aides, qui ne compenseraient pas le surcoût de la maison BBC. Pour une maison de 189 000 euros, le surcoût d’une maison BBC est environ de 50 000 euros. Les aides et les prêts permettent de réduire considérablement ce surcoût, sans compter les économies d’énergie réalisables par la suite.

Le prêt à taux zéro, qu’est-ce que c’est ?

Le Prêt à taux Zéro + (PTZ+) a été lancé en 2011. C’est un prêt accordé pour la construction ou l’achat de logements neufs. Ce prêt est d’autant plus avantageux si le logement suit les normes des bâtiments basse consommation (BBC). Le PTZ+ permet à la fois de faciliter l’accès à la propriété et de favoriser les biens immobiliers économes en énergie. Ce prêt à taux zéro est accordé uniquement pour les résidences principales.

Le PTZ+ peut être cumulé à d’autres prêts. Cependant, il ne peut pas financer plus de la moitié de l’achat du bien immobilier. Enfin, il n’est accordé qu’un PTZ+ par foyer.

A savoir, il existe également un éco-prêt à taux zéro pour financer la rénovation énergétique des logements. Ce prêt est accordé pour un bouquet de travaux d’économies d’énergie.


Si vous souhaitez en savoir plus sur l’éco-prêt ou sur les aides financières et subventions de travaux, consultez notre dossier « Aides à la rénovation verte ».

Pour trouver les travaux de rénovation qui vous permettront de faire des économies d’énergie, nous vous proposons de faire un bilan énergétique de votre logement.

Source : Vos économies d’énergie .fr