Les chasseurs alpins en marche vers le développement durable

Le quartier du 13e bataillon de chasseurs alpins (BCA) en Savoie est le premier poste militaire à faire un pas vers le développement durable. Les économies d'énergie et l'écologie tendent à se démocratiser et les militaires du BCA, qui ont choisi de se mettre au vert, donnent l’exemple aux autres casernes de la région.

Des travaux de rénovation énergétique discrets

Le Colonel Jacques Massot, chef de division au service d'infrastructure de la défense de Lyon, interrogé sur le sujet, a déclaré que ce poste militaire servait également à vérifier la viabilité d'un tel projet avant de reproduire ce modèle sur d'autres sites. Près de 1.100 chasseurs alpins se retrouvent dans le quartier Roc-Noir-de-Barby en Savoie et régulièrement il n'y avait pas d'eau chaude quand les troupes revenaient de mission. Ces deux dernières années, des rénovations énergétiques se sont peu à peu opérés dans ces locaux et si les bâtiments reflètent toujours le style des années 70, remarquable à leurs façades grisâtres, des dispositifs alimentés par les énergies renouvelables permettent aux chasseurs alpins de se doucher après leurs missions. Avec les travaux d'économies d'énergie que le bâtiment a connu, les militaires peuvent désormais compter sur une production d'eau chaude constante grâce aux moquette solaires qui ont été disposées sur le toit et ainsi profiter pleinement des énergies renouvelables. Pour ce qui est du confort intérieur, les bâtiments ont bénéficié de travaux d'isolation thermique et les chauffages électriques de l’époque du nucléaire ont été remplacés par un chauffage écologique fonctionnant avec du bois recueilli dans la région, bien plus respectueux de l’environnement. Pour compléter le chauffage et la production d'eau chaude, des pompes à chaleur géothermique ont été installées, fonctionnant avec un réseau de chaleur horizontal installé sous le gazon.

Des économies d'énergie conséquentes

Plus d’une trentaine de bâtiments, soit une surface chauffé de près de 42.000 m², ont été rénovés et ont accueilli les nouvelles solutions écologiques. Pour l’équipement des bâtiments, les militaires du BCA ont travaillé en étroite collaboration avec EDF Optimal Solutions, une filiale d'EDF. D’après les principaux concernés, cette installation devrait permettre des économies d'énergie de près de 46 % et une baisse des émissions de gaz à effet de serre de plus de 50 %. À noter que 58 % des besoins en chauffages des bâtiments sont couverts par les solutions fonctionnant avec des énergies renouvelables et tous les appareils sont gérés par informatique, ce qui facilite leur utilisation.

L’opération a été un tel succès puisqu’actuellement, le même procédé devrait être mis en place dans le camp militaire de La Valbonne, dans l’Ain où siègent le 68e régiment d'artillerie d'Afrique et le régiment médical.


Source : Vos économies d'énergie.fr