Les économies d'énergie et les logements autonomes contre la précarité énergétique

Le secteur de la construction a fait un grand bond, surtout concernant les économies d'énergie, que ce soit d'eau, de chauffage et d'électricité. Ces efforts rentrent d'ailleurs dans le projet de lutte contre la précarité énergétique. Soucieux des enjeux liés à la protection de l'environnement et aux économies d'énergie, Habitat Toulouse se penche sur la création de logements économes.

Lutter contre la précarité énergétique

Carassou, le président d'Habitat Toulouse, espère améliorer la qualité de l'environnement. D'après lui, les coûts exorbitants de l'énergie pèsent énormément sur les ménages actuellement. Pour améliorer la situation, il estime que l'utilisation de nouveaux matériaux, de nouvelles technologies et des énergies renouvelables permettra de réduire la facture énergétique et de venir en aide aux détresses des foyers les plus modestes. La création de logements équitables et écolos parait selon lui, la meilleure option à retenir. Il a d'ailleurs souligné qu'Habitat Toulouse a réhabilité près de 1250 appartements cette année. Ces maisons rénovées sont désormais certifiées maison basse consommation. Dans les quatre ans à venir, Stéphane Carassou espère que l'association arrivera à en créer 4 000 de plus. Si certains restent perplexes, les résultats des efforts d'Habitat Toulouse concernant les économies d'énergie sont quant à eux très concrets.

Des résultats concrets concernant le développement durable

Après quelques travaux de rénovation, la cité Madrid a par exemple vu ses niveaux de consommation énergétique divisés par trois. Ce projet confirme bien que les travaux de réhabilitation sont efficients et permettent vraiment de réduire les coûts. Stéphane Carassou insiste également sur le fait que rien n'a pu être fait sans la collaboration des habitants. Selon le président d'Habitat Toulouse, ces derniers devront s'approprier le nouvel environnement qui vient d'être créé pour arriver à réguler et à maitriser au mieux leur consommation d'énergie. De leur côté, Habitat Toulouse essaie de préserver la mixité sociale et fournit des logements à des prix abordables pour que même les ménages les plus modestes puissent en profiter. Outre la participation des habitants, le président d'Habitat Toulouse estime que les bailleurs sociaux, les élus, les artisans ainsi que les architectes devront également travailler de concert afin d'améliorer les choses. Il estime qu'en travaillant tout ensemble, il est possible d'innover et de trouver des solutions plus salutaires dans le projet d'économies d'énergie.

Le Mirail a aussi accueilli un prototype du projet, ce bâtiment du futur, baptisé Lizop compte 55 logements et devrait être achevé d'ici la fin de l'année. Ce bâtiment devrait arriver à produire de l'énergie plus qu'il n'en consomme, grâce à des panneaux photovoltaïques intégrés sur son toit. Cette construction à énergie positive arrivera à faire de belles économies d'énergie et sera entièrement autonome. Habitat Toulouse espère que sur le long terme, il sera possible de généraliser cette autosuffisance énergétique. Si cela venait à se réaliser alors, les bâtiments n'auraient plus besoins de recourir aux services des nombreux fournisseurs d'énergies tels qu'EDF et leurs occupants n'auront plus à payer des factures énergétiques exorbitantes. Certes, ce n'est encore qu'un rêve, mais avec les nouvelles solutions et les nouvelles technologies qui ne cessent d'apparaitre, il se peut que cela ne tienne plus du rêve d'ici quelques années.


Source : Vos économies d'énergie.fr