Les protocoles sans fil permettent d'améliorer encore les économies d'énergie de la domotique

Durant le salon ISH de Francfort, l’on a pu établir que les technologies sans fil commencent à s’imposer en domotique en et en GTB. En effet, les systèmes de pilotages des fonctions volets roulants, éclairage, chauffage et contrôlent d’accès s’associent désormais à des actions plus ludiques.

Une avancée remarquable pour la domotique

Concernant la GTB et la domotique, la première conclusion mise en exergue est que les protocoles de bus de terrain connaissent actuellement un essor sans précédent. En effet, la consolidation des protocoles KNX pour les maisons individuelles et le logement semble désormais installée.

L’on recense actuellement diverses déclinaisons sans fil du KNX utilisées par certains fabricants. ABB et la filiale allemande Jung présentent par exemple des solutions qui permettent d’intégrer les fonctions classiques gérées par KNX (pilotage du chauffage, de l'éclairage, de la ventilation VMC, des volets roulants, du contrôle d'accès, etc.) à des fonctions plus ludiques, comme la distribution de vidéo et de musiques dans toutes les pièces de la maison.

Un serveur gère l’ensemble de l’installation et des diverses fonctions. Le client attend de l’installation qu’elle lui permette d’écouter de la musique et de voir leur feuilleton préféré sur plusieurs télévisions dans toutes pièces de la maison. Désormais, il est possible de gérer facilement toutes les fonctions techniques du logement à travers le protocole KNX, et ce, même si la bande passante et la puissance informatique requises sont assez importantes.

En ce qui concerne la relève des compteurs d'eau, d'électricité et de gaz, le protocole M-Bus (M pour Metering ou comptage en anglais), conçu par des fabricants de compteurs en Europe commencent également à s’imposer sur le marché de la domotique. D’ailleurs, de nombreux fabricants, tels que Kieback & Peter, ont réussi à mettre au point des solutions qui arrivent à récupérer des informations issues des compteurs en M-Bus pour ensuite les afficher sur des écrans KNX. Il convient de préciser que lesdites informations comprennent une analyse des consommations, mais également un historique. En tertiaire, l’on retrouve les protocoles BACNet, KNX et LonWorks qui sont tous les trois sur IP et sur paire torsadée. Le dernier arrivé sur le marché est le ModBus. Ancienne, célèbre et entièrement gratuite, cette solution est présente sur IP (ModBus-TCP), sur paire torsadée, mais également en variante RF (radio-fréquence, sans fil), elle permet de réaliser des économies d'énergie.

Deux nouveaux protocoles sans fil s'invitent sur le marché de la domotique

ZigBee et enOcean sont deux protocoles ouverts sans fil qui présentent un langage informatique facilement accessible à tous les intégrateurs, les fabricants et les installateurs. Ce n’est pas un langage secret, mais tout simplement des signes que seul un petit nombre d’initiés connaissent. ZigBee est utilisé principalement pour la réalisation des « sauts » physiques.

Si l’on prend par exemple deux bâtiments proches qui sont chacun équipés d’un réseau BACNet. Pour arriver à les réunir sous une seule supervision locale, il est intéressant d’installer des passerelles BACNet/ZigBee entre les deux au lieu de creuser sous la pelouse pour y faire passer un câble. Pour sa part, enOcean avance la pratique de la « récolte d'énergie » (energy harvesting) qui permet de fournir de l’électricité qui va servir dans l’envoi et la réception des messages. Il convient de noter que trois méthodes permettent principalement de récolter de l’électricité, à savoir la différence de température, le mouvement et les panneaux photovoltaïques.

Kieback & Peter utilisent pour leur part la différence de température pour la fabrication de vannes de radiateurs programmables et actionnables à distance. Avec le système de récolte d’énergie, de plus en plus de fabricants comme Kieback & Peter ou Viessmann ont réussi à mettre en place des solutions complètes de pilotage des logements : éclairage, chauffage écologique, volets roulants, etc.


Source : Vos économies d'énergie.fr