Comment développer les gestes éco

Plus de 47 % des français ont assez de subir les hausses de prix de l’énergie traditionnel et souhaitent passer aux une énergie renouvelable. Les français ont tendance à choisir l’économie avant l’écologie. Il est donc important de faire en sorte que les deux se rencontrent.

Les français de plus en plus adeptes aux gestes éco

Depuis quelques années on remarque une nette évolution des mentalités concernant le développement durable. Cette évolution est à attribuer en partie aux différentes informations dont bénéficie aujourd’hui la population, mais aussi à la crise économique. Actuellement plus de deux tiers des français effectuent le tri sélectif. Et se mettent aux gestes éco pour faire des économies. La consommation d’énergie et d’eau s’est vue également réduite de manière conséquente. Plus de 71 % des français coupent l’eau lorsqu’ils se savonnent sous la douche et 87 % d’entre eux coupent l’eau du robinet lorsqu’ils se brossent les dents. Enfin la durée des douches a également enregistré une baisse, passant de 9 minutes 30 à 8 minutes 50.

La démocratisation des gestes éco pourrait venir des médias

Au cours de l’année 2012 les français ont passés en moyenne 3h50 par jour devant la télévision. Les spectateurs âgés de plus de 50 ans y passent même plus de 5h par jour. C’est une opportunité car ca peut permettre de partager plus facilement des informations sur le développement durable. Toutefois les jargons trop techniques doivent être écartés car ils risqueraient de désintéresser le public. Les enfants de moins de 12 ans sont également un bon public dans la mesure où ils sont moins réfractaires et peu être plus réceptif aux gestes éco citoyen.

Les gestes éco dans la politique

L’État met en place un crédit d’impôt pour les travaux d’économies d’énergie et favorisant le développement durable. Cette aide est proposée pour la protection de l’environnement, mais également pour contribuer à la réalisation de la fameuse «maison éco-durable ». Les particuliers souhaitant profiter de l’aide devront répondre à certaines conditions. Mais enrègle générale, l’aide est attribué aux ménages souhaitant s’occuper de chaudières écologiques ou d’une nouvelle isolation plus performante. L’éco-prêt à taux zéro quant à lui permet de financer les travaux avec un objectif d’économie d’énergie.

Enfin l’État a une grande influence sur le décollage des gestes éco, notamment avec la mise en place de pratiques éco-responsables.

Source : vos économies d'énergie.fr