Économies d’énergie : les vitrines des commerces éteintes durant la nuit

A partir de juillet 2012, les commerces et les bureaux devront éteindre leurs enseignes lumineuses et les vitrines d’une à six heures du matin.

Extinction des feux à une heure du matin…

L’ancienne Ministre de l’Écologie Nathalie Kosciusko-Morizet avait annoncé, il y a quelques mois, un certain nombre de mesures dans le but de faire des économies d’énergie. Parmi elles, une mesure concernait l’extinction des enseignes lumineuses commerciales la nuit. Plus précisément, il serait interdit de laisser les éclairages intérieurs, visibles de l’extérieur, des « bâtiments non résidentiels » allumés entre une heure et six heures du matin. Les bâtiments ainsi désignés sont notamment les commerces et les bureaux.

Selon LeParisien, un arrêté devrait être publié prochainement pour mettre en application ce dispositif dès le 1er juillet 2012.

Éteindre les enseignes pour faire des économies d’énergie

L’objectif du Ministère de l’écologie est de faire des économies d’énergie. En effet, éteindre les enseignes lumineuses et les éclairages des bureaux la nuit permettrait d’économiser 170 millions d’euros par an, soit la consommation de 260 000 ménages, avait souligné Nathalie Kosciusko-Morizet en décembre. Les bâtiments résidentiels et les bâtiments tertiaires sont les secteurs où la consommation d’énergie est la plus importante.

Cette mesure fait partie d’un programme d’ensemble favorisant la performance énergétique nationale. Parmi les autres mesures prises par le gouvernement, il y a également la mise en place de portes vitrées sur les réfrigérateurs des grandes surfaces. Le gouvernement devrait également subventionner le renouvellement de l’éclairage public des communes françaises dans le but de faire des économies d’énergie.

Les commerçants protestent contre ce dispositif

Cette mesure est décriée par les commerçants qui y voient une atteinte à leur stratégie de communication et à la mise en valeur de leur boutique via les enseignes mais aussi via les façades et les vitrines. Ils craignent ainsi de perdre du chiffre d’affaires, même si toutes les boutiques seront logées à la même enseigne.

Le gouvernement souhaitait au départ que les éclairages soient éteints dès la fermeture des commerces. Finalement, les commerçants ont obtenu une plage horaire restreinte d’une heure à six heures du matin. Les commerçants urbains espèrent encore que des dérogations seront faites notamment par rapport aux régions touristiques ou aux périodes commerciales de l’année, comme Noël.

Les commerçants remettent également en question ce dispositif par rapport à la sécurité des rues plongées dans l’obscurité. Cependant, l’éclairage public permettra de palier ce manque.


Pour calculer vos économies d’énergie, réalisez une simulation DPE gratuite.