Éteignez vos appareils électroniques pour réaliser des économies d'énergie

La deuxième édition du baromètre AFP-Powermetrix vient de démontrer que la majorité des Français avaient la mauvaise habitude de laisser leurs appareils en veille, ce qui représente près de 11 % de la facture d'électricité. Ce pourcentage représente environ 86 euros pour chaque ménage, ce qui fait un total de 2 milliards d'euros par an. Des gestes simples permettent de faire des économies d'énergie et d'alléger sa facture

Choisir d’éteindre au lieu de mettre en veille pour réaliser des économies d'énergie

Un ménage français sur deux laisse leurs appareils électriques allumés en permanence, de jour comme de nuit. Le réfrigérateur ne rentre pas dans le lot, car son fonctionnement doit être continu pour être efficace, mais les autres appareils n’ont nul besoin d’être mis en veille continuellement. Ainsi, l’on recommande de toujours éteindre la télé, les consoles, le box Internet, les lecteurs DVD et autres chaines Hifi lorsqu’on ne s’en sert plus. Et si bon nombre de personnes estiment que le fait de mettre en veille ces types d’appareils n’a aucune conséquence révélée sur les appareils en question, il reste que cela se fera ressentir sur la facture d’électricité et sur les économies d'énergie.

Ne pas laisser en veille, c'est faire des économies d'énergie

Les résultats de l’étude AFP-Powermetrix réalisée par la start-up Wattgo viennent notamment de démontrer que le fait de maintenir les appareils en veille correspondrait à laisser « 7 à 8 ampoules nouvelle génération laissée allumée 365 jours par an et 24 heures sur 24 dans chacun des foyers Français ». Luc Terral, le codirigeant de Wattgo, a d’ailleurs ajouté que « Ce qu'on a voulu décrire, c'est ce que coûte la veille dans le foyer en fin d'année, et c'est effectivement très lié au confort avec des matériels qui restent toujours branchés et qui consomment en moyenne 80 watts par foyer ».

L’étude AFP-Powermetrix dénonce également le fait que la consommation de veille représenterait 64 watts pour un foyer d'une personne, de 82 watts pour deux personnes et de 99 watts pour les foyers comptant trois personnes ou plus. Cela donne au final une facture annuelle d'environs un euro par watt de veille pour chaque ménage. Ainsi, la facture électrique devra compter avec les 11 % induit par la consommation d’électricité des appareils mis en veille. À noter que cela représente un montant d’environ 86 euros par foyer. L’étude compare notamment cette majoration à la production de deux réacteurs nucléaires. En effet, la consommation induite par les appareils mis en veille représente une puissance électrique totale mobilisée en permanence de 82 watts par foyer, ce qui fait un total de près de 2.300 mégawatts.

Limiter la consommation passive et réduire sa facture d'électricité

Le fait de choisir de mettre en veille les appareils, mais de ne pas les éteindre est une habitude qu’ont prise de nombreux Français. C’est une consommation d'énergie passive qui devient de plus en plus difficile à limiter. En effet, même si l’on sensibilise les gens, il y en aura toujours qui oublieront de faire le petit geste qui changera tout et l’effort sera vain. Toutefois, pour apaiser les mœurs, M. Terral a déclaré que le baromètre de Wattgo tient compte de « tout ce qui reste branché et qui consomme sans qu'on le demande ». Ainsi, près de 400 mégawatts de cette consommation viendraient de la ventilation mécanique contrôlée qui est une installation rendue obligatoire pour les constructions récentes ou encore des réfrigérateurs. Mais malgré tout, le consommateur a son rôle à jouer, il pourrait aisément changer ses habitudes et faire des économies d'énergie et réduire sa facture d'électricité.


Source : Vos économies d'énergie.fr