L'efficacité énergétique des bâtiments tertiaires peut être boostée pour faire des économies d'énergie.

Afin de booster les économies d'énergie, la climatisation ainsi que le chauffage et la ventilation VMC devront être maitrisés. De même que l’éclairage qui est réglementé depuis le 1er juillet dernier.

Des solutions en économies d'énergie intéressantes

Le système de Gestion Technique du Bâtiment (GTB) est une solution avantageuse car permet d'accroitre l'efficacité énergétique, mais que peu de bâtiments tertiaires choisissent d’utiliser. La raison principale se rapporte au coût du système, mais également au fait qu’il s’avère complètement inadapté aux bâtiments de petites et moyennes tailles. Pour y remédier, l’éditeur de logiciels AVOB avait mis au point la solution Building Energy Saver for SMB (Small & Medium Building) « plug and play » qui concerne les bâtiments tertiaires de 200 à 5 000 m2 et qui permet de piloter de nombreux appareils par le biais de capteurs de présence, d’humidité ou d’éclairage pour effectuer des économies d'énergie.

Pierre Duchesne, Président d’AVOB, avance que la solution se constitue de box raccordés à des compteurs multi-fluides qui communiquent avec des actionneurs et des capteurs. Chaque box couvre une surface de près de 200 m2, les bâtiments plus grands devront alors s’équiper d’un réseau de box connecté à un box central. Cette dernière va envoyer toutes les informations amassées sur un serveur centralisé ou sur le Cloud par 3G ou Ethernet. Il suffit ensuite de comparer les données et de changer les consignes de température via une tablette ou un ordinateur. En clair, le grand avantage de cette nouvelle solution, c’est qu’il permet d’obtenir un bâtiment entièrement pilotable et d'en accroitre l'efficacité énergétique.

Le coût de l’opération d'efficacité énergétique

Pierre Duchesne avance que les coûts varient entre 5 000 et 7 000 € pour 250 m2 pour un système de GTB classique alors qu’ils valent dans les 6 250 € pour 250 m2 pour un immeuble à la Défense à Paris. Si l'on prend en compte le fait que les automates permettent en augmentant l'efficacité énergétique de réduire la facture d’électricité d’au moins 20 %, soit 1 000 € pour cette surface, alors, on pourra espérer un retour sur investissement de 6 ans par les économies d'énergie. Cependant, cela n’est pas viable pour la plupart des entreprises qui ont des baux mis en location. Avec cette nouvelle solution, le coût revient aux environs de 10 €/m2, soit 2 500 € pour 250 m2 tout compris avec un retour sur investissement réduit à 2 ou 3 ans. À noter que le prix dépend en grande partie du volume des sites installés et du nombre d’équipements à piloter, comme le nombre d'équipement de chauffage ou de ventilation VMC, ce qui fait qu’il peut baisser jusqu’à 5 €/m2.

Les avantages des économies d'énergie de la solution pour les entreprises

La norme ISO 50001 impose le développement d’une meilleure gestion de l’énergie qui permettrait de booster la performance énergétique. D’ailleurs, cette recommandation est énoncée dans la nouvelle directive sur l'efficacité énergétique 2012/27/UE en relation à l’Article 8 qui prévoit l’instauration d’un audit énergétique obligatoire dans les grandes entreprises. Si on sait que plus de 5000 entreprises en France sont concernées par cette mesure, on se dit qu’ils devraient opter pour cette solution révolutionnaire.

Le logiciel leur permettra notamment d’éditer les rapports de consommations d’énergies annuels, de mesurer les dérives énergétiques et de définir les profils de consommation. Elle simplifie le pilotage global out en aidant à faire des économies d'énergie. Enfin, on notera que la solution permettra de répondre aux différents arrêtés futurs sur l'efficacité énergétique.


Source : Vos économies d'énergie.fr