L'importance de la ventilation dans un logement

Quand on souhaite faire des économies d'énergie chez soi (réduire sa facture de gaz et d'électricité), on pense dans un premier temps à améliorer l'isolation des parois et des ouvertures car plus un logement est mal isolé plus on consomme de chauffage (qui représente 70% de la consommation énergétique d'un habitat). C'est un premier pas déterminant car les déperditions thermiques seront réellement moindres mais qu'il est important d'associer à l’installation d'une bonne ventilation.

L'isolation d'une maison passe par une isolation des murs, une isolation du plancher, une isolation de la toiture et l'installation de fenêtre double vitrage pour éviter les déperditions thermiques. La facture de chauffage réduit de façon notable dans une habitation bien isolée. Cependant, il est important que l'air continue à circuler et à être renouvelé (c'est primordial pour la santé mais aussi pour le confort), et c'est là qu'intervient la mise en place d'une ventilation mécanique contrôlée (ventilation VMC).


Comment fonctionne une ventilation VMC?

Lorsqu'un logement est isolé, il devient étanche et l'humidité ne peut plus s'échapper, il est donc important de l'aérer. La ventilation VMC est une alternative aux ouvertures de fenêtres qui contribuent au gaspillage d'électricité ou de chauffage. Elle est composée d'un ventilateur appelé "groupe d'extraction" qui fait circuler l'air dans l'habitation; puis elle dispose de bouches d'extraction permettant d'évacuer l'air des pièces humides; enfin, elle possède des "entrées d'air" dans les différentes pièces de la maison qui injectent un nouvel air. Ces trois composants sont reliés par des gaines.

En plus de rendre votre logement plus sain, la ventilation VMC est également utile pour faire des économies d'énergie comme nous avons pu le voir (il n'est plus nécessaire d'ouvrir les fenêtres et donc de gaspiller du chauffage). De plus, les nouveaux logements sont désormais obligés par la Réglementation thermique d'être équipés d'une ventilation pour empêcher un gaspillage inutile de l'énergie.


La ventilation VMC simple flux est la plus couramment installée

Une ventilation VMC simple flux a un fonctionnement relativement simple et c'est le système le plus courant en ce qui concerne les ventilations VMC. Elle fonctionne grâce à des entrées d'air installées fréquemment en haut des fenêtres dans les chambres, la salle à manger (toutes les pièces de vie). Ces entrées d'air font comme leur nom l'indique rentrer l'air qui se trouve à l'extérieur alors même que les fenêtres restent fermées, et permettent ainsi un renouvellement de l'air. Les bouches d'extraction, quant à elles, aspirent l'air des pièces humides qui est rejeté à l'extérieur par le groupe d'extraction. C'est un réseau de gaines qui permet le transfert de l'air.

De plus, la ventilation VMC simple flux est soit autoréglable, c'est-à dire que le débit de l'air est constant (il est calculé par l'installateur en fonction de la pression de l'habitation), soit hygroréglable (le débit de l'air s'adapte selon l'humidité et permet donc de faire de meilleures économies d'énergie). La ventilation VMC hygroréglable est la plus chère des deux mais reste la plus efficace.


Mais il existe aussi la ventilation VMC double flux

La ventilation VMC double flux fonctionne différemment de la simple flux car elle croise les flux d'air sortant et entrant. L'air des pièces humides qui sera rejeté à l'extérieur va préalablement chauffer l'air injecté dans les pièces. De plus, ce système de ventilation ne requiert pas d'entrées d'air dans toutes les pièces de vie mais seulement une par le toit. Elle est performante en matière d'économies d'énergie car elle permet une réduction de 20% au moins sur la facture de chauffage. Elle permet un confort optimum car la chaleur est mieux répartie dans la maison.


Vous souhaitez calculer vos économies d'énergie grâce à la construction écologique ?

Je calcule mes économies

Source: vos économies d'énergie.fr