La chaudière à condensation : le bon compromis pour des économies d’énergie

Les chaudières à condensation sont les dernières nées dans la famille des chaudières, et connaissent un vrai succès. Leur fonctionnement est bien spécifique, se démarquant ainsi de la chaudière classique. Elles fonctionnent à fuel, à gaz et à bois (ou à granulés) et présentent des avantages aussi bien écologiques qu’économiques.


Le principe de la chaudière à condensation

La chaudière à condensation se démarque de la chaudière classique par le principe de condensation. Ce phénomène physique décrit le passage d’un gaz à un état liquide.

Dans une chaudière standard, la combustion du gaz crée de la vapeur d’eau qui est évacuée avec les fumées de combustion alors que la chaudière à condensation va elle, récupérer la chaleur contenue dans cette vapeur d’eau en la condensant. Cette chaleur est alors appelée chaleur latente. Une fois cette chaleur collectée, elle va préchauffer l’eau de retour du circuit de chauffage central.

Plusieurs combustibles peuvent être utilisés pour alimenter le brûleur de la chaudière à condensation, comme par exemple le gaz naturel, le fioul, le propane, le butane ou en encore le bois. A noter que le plus fréquent est le gaz naturel.


Les avantages écologiques de la chaudière à condensation

Ce fonctionnement avancé de la chaudière à condensation permet de faire des < a href="/"économies d'énergie considérables. Cette grande amélioration vient de l’utilisation de la chaleur latente présente dans la vapeur d’eau qui se forme lors de la combustion.

De plus les émissions polluantes sont diminuées car la consommation de combustible (fioul ou gaz) est réduite. En se condensant, la vapeur d’eau forme des gouttes qui contiendront ces particules polluantes contenues dans les fumées, celles-ci seront évacuées via le circuit des eaux usées et non dans l’atmosphère.

La condensation des produits de combustion, permet à la chaudière à condensation d’avoir un rendement 15 à 20 % supérieur à celui d’une chaudière classique.

En moyenne, on note une baisse de 30 % sur la facture de chauffage. Un atout considérable quand on sait que le chauffage représente aujourd’hui 69 % des dépenses d’énergie d’un ménage selon l'ADEME.


Les aides au financement de la chaudière à condensation

De nombreuses aides et subventions ont été mises en place pour le financement de l’installation d’une chaudière à condensation par un particulier.

Le crédit d’impôt de 10 % à été instauré en début d’année 2012. Un plafond de 8 000 € a été fixé pour une personne et un de 16 000 € pour un couple. Un crédit d’impôt à 18% est aussi possible dans le cas de la réalisation de plusieurs travaux d’économies d’énergie.

Un éco-prêt à taux zéro est disponible dans le cas de l’installation d’une chaudière à condensation. Le montant maximum est de 30 000 €, remboursable en 10 ans maximum.

Les collectivités territoriales ainsi que l’ANAH proposent des aides financières pour les particuliers voulant effectuer des travaux de rénovation énergétique.

Source: vos économies d'énergie.fr

Vous souhaitez calculer vos économies d'énergie grâce à la construction écologique ? Je calcule mes économies