La facture de gaz va diminuer

La baisse du gaz est survenue après la mise en place de la réforme du mécanisme de fixation des tarifs du gaz, qui avait pour objectif de réduire le risque de recours judiciaires en décembre. En effet, sans ladite réforme, le prix du gaz aurait enregistré une hausse de plus de 0,15 %. Néanmoins, le gouvernement a avancé que cette baisse ne devrait pas durer.

Une nouvelle formule qui devrait permettre de mieux anticiper ses économies d'énergie

Décembre dernier, le gouvernement avait présenté une réforme visant à réduire le risque de recours judiciaires. Désormais, la formule de calcul sera revue tous les ans au 1er juillet tout comme les tarifs réglementés, qui seront modifiés chaque mois et plus chaque trimestre. Cette décision devrait éviter des variations importantes sur la facture de gaz. Par ailleurs, en cas de hausse excessive, l’État aura le plein pouvoir de suspendre l'application de la formule tarifaire. Ce nouveau précepte induit une plus forte part des prix du gaz sur le marché au comptant (ou spot), qui affichent une meilleure évolution que les contrats d'approvisionnement à long terme conclus par GDF Suez, qui sont généralement indexés sur les cours du pétrole.

Au début du mois, Gérard Mestrallet, le PDG de GDF Suez, avait avancé que la nouvelle formule et la hausse de 2,4 % des prix du gaz, décidée en janvier, devraient permettre de « remettre les compteurs à zéro », et de commencer l'année « avec un niveau qui correspond aux vrais coûts de GDF Suez ». Toutefois, les divergences d’opinions entre le gouvernement et le groupe gazier n’ont pas encore vu de juste milieu. Le Conseil d'État, pour sa part, devrait rendre très bientôt sa décision sur des recours concernant les tarifs du gaz, provenant de GDF Suez et des autres concurrents du géant gazier. Cela devrait amener à créer de nouvelles situations complexes pour le gouvernement.

Pour rappel, après avoir obtenu le droit de facturer à ses clients le manque à gagner lié au gel des tarifs du gaz fin 2011, qui a d’ailleurs été invalidé par le conseil, GDF Suez pourrait bénéficier d’un second rattrapage avec les hausses limitées de 2012. À noter que le groupe avait estimé son préjudice depuis juillet à 185 millions d'euros.

La baisse du prix du gaz ne devrait pas avoir d'influence sur vos économies d'énergie

Cela dit, les possesseurs d'une chaudiere gaz vont pouvoir se réjouir avec la baisse du tarif de 0,5 % au 1er février 2013 suite à la réforme mise en place par le gouvernement concernant les tarifs du gaz. À noter que cette baisse est en corrélation avec l'application de la nouvelle formule qui a permis de porter la part d'indexation sur les prix spot du gaz de 26 % à 36 % à la suite des renégociations des contrats d'approvisionnement de GDF Suez et de ses fournisseurs internationaux. Par ailleurs, cette baisse survient après la modification de la période de référence des cours internationaux des produits pétroliers et du gaz, qui est passée de six mois à huit mois. En effet, si le gouvernement s’est tenu à l’ancienne formule alors, on aurait vu une hausse de 0,15 %.

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) vient de statuer sur le cas de GDF Suez et sa proposition de barème pour des tarifs réglementés de vente de gaz naturel en distribution publique (DP). Il a notamment rendu un avis favorable et la proposition sera appliquée au 1er février 2013.


Source : Vos économies d'énergie.fr