La vitesse maximale du périphérique parisien pourrait passer à 70km/h

Paris n'a jamais été aussi polluée, c'est pourquoi, son maire, Bertrand Delanoë, a demandé au gouvernement de mettre en place un projet de loi visant à limiter la vitesse du périphérique. C'est René Dutrey, le maire adjoint à l'environnement, qui a expliqué, lundi 24 septembre, cette requête. Pour lui, qui est membre de l'EELV, c'est une décision primordiale qui permettrait non seulement d'empêcher les nombreux à-coups sur les bretelles du périphérique mais aussi de réduire notablement la pollution de l'air.

Au cours du quinquennat de Nicolas Sarkozy, plusieurs demandes en ce sens avaient été faites mais étaient restées sans réponses, le maire espère cette fois qu'elle sera prise en compte. En effet, il est de notoriété publique que lorsque l'on conduit moins vite, on consomme moins de carburants et on réalise donc des économies d'énergie. Mais ce n'est pas seulement grâce à la réduction de la consommation de carburant que la qualité de l'air se verrait améliorée, c'est également car la circulation serait moins en accordéon, et donc moins agressive pour l'environnement. Lorsque l'on conduit en faisant des à-coups, notre consommation est systématiquement plus élevée.


Réduire sa vitesse permet de faire des économies d'énergie

Depuis 1993, la vitesse maximale est de 80 km/h, mais le maire de Paris estime que c'est encore beaucoup trop. Il souhaite que celle-ci descende à 70 km/h. Son adjoint a expliqué que grâce à cette baisse, le niveau sonore ainsi que la qualité de l'air aux alentours de périphérique deviendraient meilleurs. Il a également ajouté que "la diminution de la vitesse sur le périphérique est une mesure qui économiquement coûte peu cher et a une efficacité environnementale forte, principalement parce que vous améliorez la fluidité du périphérique. Vous n'avez plus d'à-coups. Cette fluidification du trafic permet d'améliorer la qualité de l'air".

Cette demande fait suite au rapport de l'Agence Européenne sur l'Environnement dans lequel était stipulé que 95% des citadins étaient confrontés quotidiennement à une pollution de l'air potentiellement dangereuse pour leur santé. Par ailleurs, des dispositions supplémentaires pourraient être prises, pour réduire la pollution de l'air parisien, au cours du Conseil de Paris qui se déroulera mi-octobre. Il avait été question de mettre en place des Zones d'action prioritaire pour l'air (ZAPA) dans 8 villes françaises dont Paris mais ce projet avait été finalement abandonné car jugé injuste socialement et peu efficace écologiquement.


Une demande déjà controversée

Beaucoup de parisiens considèrent d'ores et déjà que 80 km/h est une limitation excessive, alors si celle-ci devait passer à 70 km/h, on imagine que les réactions ne seraient pas toutes positives. La critique principale que connaît la limitation de la vitesse du périphérique parisien est que de toute façon ce dernier est toujours saturé et que l'on roule très souvent en dessous de la vitesse autorisée pour la bonne et simple raison qu'il n'est pas possible de faire autrement. Ce à quoi, M. Dutrey rétorque que le périphérique est effectivement saturé en début et fin de journée aux heures de pointe mais que le reste du temps les automobilistes peuvent rouler à peu près normalement, et qu'alors il est nécessaire pour l'environnement de rouler moins vite pour faire des économies d'énergie.

M. Dutrey a cependant conscience que cela ne résoudra pas tous les problèmes et que certains autres facteurs devront être pris en compte pour déterminer l'impact sur l'environnement d'une nouvelle limitation: par exemple si les poids lourds roulent ou pas ou si la circulation est fluide ou non. Il est également compliqué de définir le gain ou la perte de temps qu'engendrerait une limitation à 70 km/h mais il apparaît quand même que les conducteurs gagneront du temps en journée mais en perdront le soir. En revanche, il est certain que cette vitesse réduite permettra une nette amélioration en matière de bruit et surtout de pollution de l'air. Affaire à suivre...


Améliorez l'efficacité énergétique de votre bâtiments.

Vous souhaitez être moins dépendant des énergies fossiles?

Je calcule vos économies d'énergie.

Source: vos économies d'énergie.fr