Le défi de la transition énergétique

La transition énergétique est un défi majeur pour la France. Le gouvernement à notamment fait de ce sujet l’un de ces grands projets d’avenir. Pour ce faire, les modes de consommation d’énergie devront changer avec notamment plus d’énergies renouvelables.

La transition énergétique, un défi historique

Le XXe siècle a compté la mise en place de la politique énergétique européenne, car à l’époque, les ressources en pétrole et en gaz commençaient à s’épuiser. Le paquet énergie-climat 20-20-20, mis en place en 2008, avait pour but d’améliorer l'efficacité énergétique de 20 %, de diminuer les émissions de CO2 de 20 % et de 95 % à l’horizon 2050, mais également de porter la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique finale à 20 %.

Les changements de la transition énergétique

Le climat est encore une préoccupation majeure mondiale. La lutte contre les émissions de gaz à effet de serre bat encore son plein et la France souhaite se mettre comme figure d’exemple alors que ses émissions de CO2 sont inférieures à 2 % des émissions planétaires et que la crise économique gagne actuellement le pays. Elle a récemment déclaré que ses priorités comptaient la reconquête industrielle et l'emploi avant la réduction des importations énergétiques. En somme, l’indépendance énergétique n’est fragile que pour les carburants liquides, car ils posent généralement des problèmes de coûts et d’accès. Enfin, il convient de noter que les énergies de la mobilité (l'électricité, le gaz, les biocarburants) vont également subir de sérieuses modifications.

De nouveaux modes de consommation d’énergie

Les modes de consommation d’énergie sont dans le collimateur de cette transition. Il est notamment possible de consommer moins d’énergie ou d’en consommer à moindre cout avec des systèmes performants et des services dédiés. Cela permettra de réduire les impacts sur la balance commerciale tout en boostant ses effets sur l’industrie.

Utiliser l’énergie réellement nécessaire

La France produit assez d’électricité et l’ajout de nouvelles puissances devrait participer à la hausse qui sont actuellement assez bas. Cela permet en outre de maintenir le pouvoir d’achat. Les investissements dans le domaine électrique doivent mettre en avant l’efficacité du service rendu et le développement de filières industrielles leaders.

En somme, la transition énergétique induit une diminution des consommations d’énergie. Cela se fera par la mise en place de villes et de territoires qui consommeront exclusivement l'énergie dont ils ont vraiment besoin.

Les transitions énergétiques des États-Unis et de l’Allemagne

Les États-Unis ont adopté l'indépendance énergétique tandis que l'Allemagne a choisi de mettre en avant le développement des énergies renouvelables (surtout intermittentes) pour des raisons climatiques, industrielles et écologiques. À noter que cette décision a eu un grand impact sur la facture domestique et surement sur la facture industriel au court terme. La Chine dispose également des ressources nécessaires pour mettre en place son indépendance énergétique. Et vu que les ressources comptent actuellement une abondance d’énergie fossile et de charbon, il parait clair qu’elles ne rentrent plus dans les objectifs des pays qui souhaitent mettre en place la transition énergétique.

Source : vos économies d'énergie.fr