Les énergies renouvelables et l'isolation permettent des logements très économes.

Les constructions BBC, ou bâtiment basse consommation, sont devenues la norme à suivre dans le secteur de la construction et du bâtiment, et ce, depuis le début de l’année. Pour rappel, l’objectif de ces types de constructions est de valoriser les maisons à économies d'énergie. Ces bâtiments misent sur une bonne isolation, une bonne exposition au soleil et une utilisation massive des énergies renouvelables.

La certification BBC pour les économies d'énergie

Depuis le 1er janvier 2013, la réglementation thermique 2012 oblige toutes les constructions neuves à rentrer dans les normes dites « BBC », c'est-à-dire « bâtiment basse consommation. Cela rentre dans le cadre du Grenelle de l'environnement et permettra la création de maisons économies d'énergie. Pour pouvoir profiter du label BBC, les constructions devront répondre à certains critères. Il faudra déjà qu’elle ne dépasse pas les 50 kw par m par an. Par ailleurs, la maison devra être soumise à des tests de perméabilité à l'air et d'isolation et afficher des vitres sur un sixième de sa surface murale. Il faudra également que les occupants aient prévu une place pour des appareils à énergie solaire et autres énergies renouvelables comme une pompe à chaleur, des panneaux photovoltaïques ou encore un poêle à bois. Joël Viau, délégué régional technique à la Fédération française du bâtiment, a d’ailleurs tenu à préciser que les tests sont primordiaux au cours de la construction pour que les maisons puissent profiter d’une certification BBC. En effet, il se peut que de mauvaises surprises surviennent lorsqu’on s’y attend le moins et cela peut engendrer un surcoût assez élevé pouvant aller de 10 à 12 %. Toutefois, cette somme peut être relativisée, car même si le prix de l’énergie continue à flamber, cela ne reviendra pas plus cher sur 25 ans. De plus, la plus-value sur une maison BBC est toujours plus importante.

Les objectifs en économies d'énergie annoncés pour 2020

Les spécialistes du bâtiment estiment néanmoins que la certification BBC n’est plus à compter parmi les nouveautés du moment. Ils attendent tous pour la plupart les nouvelles réglementations thermiques de 2020, qui annonce la conception de maisons dites “passives”. Mickaël Lajeunesse, chargé de mission pour Envirobat Centre, une association qui travaille à l'amélioration de la qualité environnementale du bâtiment, a tenu à déclarer que les constructions dites passives sont les nouvelles solutions de demain. Elles se basent sur la technologie bioclimatique et consomment trois fois moins d'énergie qu’une maison BBC, déjà performantes en économies d'énergie. Pour aller plus loin, l’on ira jusqu’à dire que le principe de la maison passive repose sur le fait de concevoir des bâtiments économes, mais également de réduire au mieux le besoin en énergie des bâtiments.

Pour que la maison puisse être au maximum de ses capacités, il faudra pendre en compte l’apport en soleil. En effet, la disposition de la maison doit être orientée de manière à limiter au mieux les pertes de chaleur. Mickaël Lajeunesse rajoute que la qualité de l'isolation du bâti devra être plus performant comme l'étanchéité à l'air. Enfin, il convient de rappeler que les études de conception et de réalisation sont nettement plus avancées et nettement plus couteuses dans ce genre de démarche. Toutefois, l’on peut faire de belles économies d'énergie sur les systèmes de chauffage puisqu’elles n’en intègrent pas. Et si les spécialistes tablent que les maisons passives couteraient nettement plus cher que les maisons BBC, ils n'ont en fait pas encore assez de recul pour l’affirmer, car il se peut qu’elles soient au final moins chères.


Source : Vos économies d'énergie.fr