Les entreprises souhaitent laisser derrière elles les énergies fossiles

Ernst & Young a réalisé une étude sur les motivations des cadres des grandes entreprises en ce qui concerne les économies d'énergie et le développement des énergies renouvelables. Il en est ressorti que plus de la moitié des directeurs sont enclins à faire des efforts pour laisser progressivement les énergies fossiles (notamment le pétrole et le charbon) de côté et que 70% étaient pour favoriser les énergies renouvelables comme l'énergie solaire (panneaux photovoltaïques), l'énergie cinétique (éolienne domestique) ou encore la biomasse.


Près de 35% des cadres pensent qu'il est nécessaire de faire des économies d'énergie

Les grandes multinationales sont souvent d'importants pollueurs car elles ont de nombreuses activités industrielles et de transport. Cependant, cela pourrait prochainement changer ou en tout cas s'améliorer car de plus en plus de dirigeants ont le souhait de changer leurs habitudes en matière de consommation énergétique. Ils ont pris cette décision importante de faire des économies d'énergie car plus d'un tiers d'entres eux estiment que les factures énergétiques vont prochainement flamber mettant ainsi à mal leurs budgets.

D'après Ernst & Young, il est possible que celles-ci augmentent d'environ 15% entre 2012 et 2017. Actuellement, pour plus de 50% des personnes qui ont participé à cette étude sur les comportements des cadres face aux problématiques environnementales (Global Annual Cleantech Insights and Trends), la facture énergétique représente 5% des coûts globaux d'exploitation alors que 22% estiment que celle-ci représente au minimum 20% de leurs coûts.

Mais il y a également des raisons plus environnementales. En effet, certains dirigeants semblent désormais se préoccuper du sort que la planète subit depuis des dizaines d'années à cause d'activités économiques trop intensives et non respectueuses de l'environnement.


Les mesures à mettre en place pour faire des économies d'énergie

Presque 70% des interrogés ont affrimé avoir prévu d'augmenter le nombre d'équipements d'énergies renouvelables dans leurs sociétés et environ 40% se servent d'ores et déjà d'électricité produite grâce à une énergie renouvelable (solaire, biomasse, éolienne). Gil Forer, chargé de cette étude a expliqué que "l’auto-production d’énergie, des mesures d’efficacité énergétique, et l’intégration des énergies renouvelables dans le mix énergétique d'une entreprise sont toutes de plus en plus mises en œuvre et doivent encore suivre un rythme accéléré au cours des cinq prochaines années". Ces mesures à prendre en termes d'économies d'énergie relèvent d'une vraie stratégie énergétique des entreprises. Elles permettront de mieux gérer les dépenses mais aussi de mettre en place un tampon contre les problématiques d'approvisionnement.


La prime "verte"

Par ailleurs, les cadres sont d'autant plus enclins a adopter un comportement écologique qu'ils ont désormais des critères verts à atteindre s'ils veulent obtenir l'intégralité du variable de leur salaire. Pour certaines entreprises, ces critères représentent jusqu'à 30% du variable des cadres dirigeants, ce qui est loin d'être négligeable. Ces critères correspondent à différents points comme l'empreinte carbone de l'entreprise, la consommation d'énergie fossile, l'ambiance au travail, le taux de femmes présentes dans le service, le turn over et le nombre d'accidents du travail dans une année. Pour obtenir la totatlité de leur variable vont donc devoir faire attention à faire plus d'économies d'énergie.


Améliorez l'efficacité énergétique de votre bâtiments.

Vous souhaitez être moins dépendant des énergies fossiles?

Je calcule vos économies d'énergie.

Source: vos économies d'énergie.fr