Les immeubles à énergie positive vont se développer, une bonne nouvelle pour les économies d'énergie

Après les maisons à énergie positive, c’est au tour des immeubles de se tourner vers cette optique de construction. D’ailleurs, un tour de bureaux a déjà été érigé à Dijon avec ce concept tandis qu’un projet d’appartements positifs est actuellement en étude sur Strasbourg.

Des économies d'énergie très importantes

Les innovations liées à la RT 2012 n’ont plus le vent en poupe. À peine appréhendées, elles ont laissé place à des défis énergétiques qui attirent désormais tous les professionnels de la construction. Après la mise en œuvre de bâtiments à énergie positive, notamment des maisons positives, les projets se tournent aujourd’hui vers les immeubles qui misent sur la réalisation de tours positives.

Au cœur de ces projets innovants, l’on retrouve l’agence Elithis qui propose de nouvelles idées de réalisation et qui se pose comme la première entreprise à vouloir axer ses recherches uniquement sur les économies d’énergie. Pour rappel, la société a entrepris les travaux de son siège social à Dijon selon ce principe. La tour de près de 33,5 m de haut a été inaugurée en avril 2009 et présente des résultats plus que positifs. Avec un bilan énergétique qui dévoile une consommation quasi égale à zéro, ces bâtiments se posent comme les constructions de demain. D’ailleurs, le bâtiment tertiaire dégage en moyenne 6 fois moins de CO2 qu’un immeuble professionnel traditionnel, ce qui tend à penser que le recours à la technique annonce bel et bien une réduction de la consommation.

Un projet de logements collectifs positifs permettant encore plus des économies d'énergie

Elithis s'engage pour les économies d'énergie en améliorant l’idée en mettant en place un projet de construction de tour positive dédiée à l’habitat à Strasbourg. S’attelant depuis plusieurs mois à son développement, la société prévoit de l’ériger à une hauteur de 50 m. A noter que ce bâtiment imposant s’étendra sur 16 étages et proposera 66 appartements. Pour arriver à présenter de bons résultats énergétiques, le bâtiment devrait intégrer des vitrages équipés de panneaux photovoltaïques en façade sud pour une superficie de près de 855 m². Les vitres seront rehaussées de verres polarisants et les apports solaires seront optimisés au fil des saisons. Chaque logement présente également une double orientation, ce qui assure une ventilation parfaite et entièrement naturelle lors des beaux jours. De la même manière, l’architecture du bâtiment atténue les façades au nord. Pour pouvoir répondre aux attentes de chacun de leurs occupants, les appartements sont modulables et sont proposés avec des cloisons mobiles, sauf pour les salles d’eau et la cuisine. Cela permet notamment à chacun d’aménager son espace comme il le souhaite et de le gérer au gré de ses besoins et en fonction de l’évolution de sa famille. À noter que le permis de construire du projet sera déposé fin 2013 et devrait être terminé au courant de 2015.

Parallèlement, le Grenelle 2 de l'environnement avance que la norme applicable aux bâtiments à énergie positive (Bepos) va concerner toute nouvelle construction de bureaux en France dès 2020. Après la haute qualité environnementale (HQE) et la basse consommation énergétique (BBC), il parait clair que l’immobilier tertiaire s’ouvre aujourd’hui à de nouvelles perspectives.


Source : Vos économies d'énergie.fr