Les pays de la Méditerranée misent sur l'efficacité énergétique pour compenser la croissance de la population

Les États autour de la Méditerranée s’organisent pour booster leur efficacité énergétique. Actuellement, on considère l’efficacité énergétique comme fer-de-lance des économies d’énergie. Il permet notamment de réduire de la consommation d’énergie, surtout dans les foyers.

L'efficacité énergétique pour compenser la forte croissance de la population

Dans les pays du sud, la population tend à croitre rapidement, c’est pour cela qu’il est nécessaire d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments afin de faire des économies d'énergie. D’ailleurs, de nombreux entrepreneurs ont choisi de revoir l’efficacité énergétique de leurs constructions et organisent actuellement des campagnes de sensibilisation auprès des familles pour que ces derniers consomment l’énergie de manière plus responsable.

Des études ont révélé que d’ici 2030, la population devrait augmenter de 45 %, ce qui induit également une hausse de la demande en énergie de près de 40 %. Elles prévoient également la construction de 42 millions d’habitations, surtout dans les villes. On notera alors que la croissance de 5 à 7 % par an de la demande en électricité d’ici 2030 se situera en grande partie dans le secteur du bâtiment résidentiel et tertiaire, ce qui fera de lui le premier secteur consommateur d’énergie des pays de la Rive-Sud de la Méditerranée (PRSM).

Le secteur du bâtiment doit faire des économies d'énergie

Le secteur du bâtiment se trouve actuellement au centre des politiques publiques et la Méditerranée se trouve au cœur de ce sujet. Le dernier rapport du Conseil mondial de l’énergie, publié le 8 octobre dernier, avance que les bâtiments résidentiels et non résidentiels représentent le secteur d’utilisation finale qui constitue un objectif de taille en termes d’efficacité énergétique et c’est ce qui les rend d’autant plus importants. Ce secteur doit faire des économies d'énergie

Comme l’amélioration de l’efficacité énergétique est au milieu de toutes les discussions, il est important de lui trouver des outils performants. À cet effet, on comptera sur le partage d’expérience, la définition de nouvelles normes règlementaires, une formation des professionnels ainsi qu’une meilleure qualification des entreprises. Le réseau Medener, créé en 1997, a notamment pour objectif de promouvoir toutes ces pratiques à travers la Méditerranée.

Pour rappel, l’association réunit cinq agences européennes (Italie, Grèce, Portugal, Espagne et France) et sept du sud et de l’est de la Méditerranée (Liban, Maroc, Tunisie, Algérie, Syrie, Jordanie, Autorité palestinienne). Depuis 2012, le réseau développe une base de données d’indicateurs d’efficacité énergétique dans les pays du sud qui permettent de mesurer les effets des différentes politiques publiques. La base de données se concentrera d’abord sur l’Algérie, le Maroc, le Liban et la Tunisie. Elle devrait ensuite être élargie à l’Égypte, la Jordanie et la Turquie dès 2014.


Source : Vos économies d'énergie.fr