Pour les économies d'énergie, il est très important de bien choisir la puissance de son chauffage écologique

Les poêles à bois et les cheminées nouvelles générations sont les nouvelles solutions à avenir. En effet, ils s’avèrent à la fois sophistiqués, performants et idéals pour le chauffage écologique. Sans oublier qu’ils affichent de superbes designs et qu’ils promettent un bon niveau de confort.

Un appareil qui s’adapte aux besoins de chauffage écologique

Roland Gérard, chef adjoint du service Bio ressources de l'Ademe, a noté que les consommateurs ont souvent tendance à surestimer leurs besoins. Si l’appareil est trop puissant alors, il va consommer plus de bois qu’il ne le faudrait, ce qui le rendra plus cher. De plus, il va chauffer la pièce plus qu’il ne le faut, ce qui incitera ses utilisateurs à le faire fonctionner à allure réduite dans un espoir d'économies d'énergie, ce qui réduit l'efficacité alors qu’il promet de meilleurs rendements lorsqu’il fonctionne en régime nominal (ou en mode normal) et c'est à ce moment qu'il réalise des économies d'énergie. Au final, elle pollue davantage alors que la combustion est moins bonne. Il convient également de se demander si les usagers sont prêts à se plier aux corvées qu’entraine l’utilisation du bois comme les questions se rapportant au stockage, à la livraison ou encore à l’alimentation quotidienne du foyer en bûches. Ceux qui recherchent notamment une solution plus avantageuse pourront se tourner vers le poêle à granulé pour son chauffage écologique, qui disposent d'une alimentation automatique et qui ne requièrent pas de grandes attentions.

Bien choisir la puissance du poêle à bois

Gaël Drogou, responsable de Charnwood France, tient à remarquer que la puissance d’un poêle à bois est déterminée selon une règle de calcul complexe, ce qui fait qu’il est impératif de faire appel à un professionnel à cet effet. Parmi les points à retenir, on citera la température moyenne extérieure, les vents ou encore l’altitude. En choisissant de faire appel à un professionnel Qualibois, on s’assure de disposer de conseils et de services de qualité. De plus, la certification assure l'accès à des aides financières comme les primes énergie. Ceux qui préfèrent estimer eux-mêmes leurs besoins pourront par exemple prévoir 1 kW de puissance pour 20 mètres cubes pour une maison des années 80 qui est mal isolée. Pour une maison qui répond à la réglementation thermique actuelle (RT 2012) et où l'isolation est bonne, il n’est pas utile d’installer des modèles supérieurs à 5 kW.

Pour quels types de bûches choisir pour son chauffage écologique ?

Qui ne rêve pas de disposer d’un grand feu de cheminée avec de belles bûches longues ? La question est : cela est-il vraiment nécessaire ? À moins d’avoir une maison avec une cheminée à l’ancienne dont le rendement est assez faible, ce genre de volonté est contraire aux économies d'énergie. Actuellement, les rendements sont meilleurs, avec la même quantité de bois, on peut chauffer avec aise toute une pièce. Pour disposer d’appareils performants, il convient d’opter pour les produits répondant au label Flamme verte 4* ou 5*. Lors du choix de la cheminée ou du poêle à bois, il convient de définir la puissance avant la longueur. Ceux qui souhaitent disposer d’une puissance inférieure à 9 kW pourront notamment opter pour des bûches de moins de 50 cm. Certes, elles sont plus longues à couper, mais elles permettent de faire des économies d'énergie.


Source : Vos économies d'énergie.fr