Pour lutter contre la précarité thermique, Paris fait des mesures encourageant la rénovation énergétique

Jean-Paul Huchon, président de la Région d’île de France et ses vice-présidentes chargées de l’environnement et du logement, viennent de proposer de nouvelles mesures destinées à rendre la rénovation énergétique des logements franciliens plus aisée. Ils prévoient également de créer un fonds de garantie régional qui contribuerait à la lutte contre la précarité énergétique.

De nouvelles mesures avancées en faveur de la transition énergétique

Jean-Paul Huchon, Président du Conseil régional d’Île-de-France, et ses Vice-présidentes Corinne Rufet, chargées de l’Environnement, l’Agriculture et de l’Énergie et Emmanuelle Cosse, chargés du Logement, de l’Habitat, du Renouvellement urbain et de l’Action foncière, viennent de dévoiler de nouvelles mesures se référant à la rénovation énergétique des logements franciliens. À noter que les mesures ont été adoptées le 22 novembre dernier et viennent conforter la transition écologique engagée par la Région. Ainsi, les nouvelles mesures régionales ont été créées en faveur de la rénovation thermique des logements et interviendront à la fois sur le parc privé et le patrimoine locatif.

Les objectifs de rénovation énergétique des mesures régionales

Les mesures régionales ont des objectifs clairs et nets. Sur le plan environnemental, ils ont pour but de réduire les consommations énergétiques des logements. Sur le plan social, ils participeront à réduire la facture énergétique des ménages. Enfin, elles auront un impact sur le plan économique en soutenant la création d’emploi dans le milieu de la rénovation énergétique dans le secteur.

Les fonds de garantie régionaux pour lutter contre la précarité énergétique

La collaboration entre la fondation Abbé Pierre et la région vient d’être reconduite dans l’objectif de lutter contre la précarité énergétique et de produire des logements sociaux. Après rénovation thermique, le gain annuel sur les charges pour les locataires sera en moyenne de 900 € par logement. La région promet notamment une prise en charge à plus de 91 % des travaux de rénovation thermique des propriétaires aux faibles revenus en leur proposant un cofinancement de travaux de rénovation et un accompagnement de choix des structures de proximité au contact direct des ménages. Par ailleurs, la région vient de développer le fonds de garantie régional, un nouvel outil qui permettra d’encourager le financement de la rénovation énergétique des logements. Pour rappel, ce fonds seront d’une grande importance, car il permettra de soutenir le projet de la SEM régionale Énergies POSIT’IF visant à réhabiliter près 1000 logements par an.

La création d’emplois dans la rénovation thermique

La région de l’ile de France peut espérer de nombreux avantages de ces nouvelles mesures. En effet, elles devront aider à créer de nouveaux emplois. D’après une étude réalisée par le CIRED-CNRS d’avril 2013, plus de 473.000 emplois devraient voir le jour d’ici 2030 dont 213.000 dès 2020. Plus de 68 % des logements franciliens ont été construits avant 1975 et n’ont pas donc, été soumis à la réglementation thermique. Selon Jean-Paul Huchon, la région prévoit de mettre en place un guichet unique qui sera avantageux pour tous les logements franciliens. Pour rappel, l’action a déjà été mise en place et ses diverses interventions viennent confirmer leur projet de booster la transition énergétique en Île-de-France. D’ailleurs, la région se pose actuellement comme le pilote de la transition énergétique en Île-de-France et les résultats de l’application des nouvelles mesures devraient être visible dans les années qui viennent.


Source : Vos économies d'énergie.fr