Pour réduire la facture énergétique, la france s'engage dans la transition énergétique

La politique énergétique française à adopté dans les années à venir a été vivement discutée durant l’année 2013. Pour rappel, la transition énergétique vise à offrir meilleur logement à la population. Ce projet est encore en gestation pour 2014. Le président François Hollande a clairement fait savoir que la grande loi de transition énergétique figure parmi « l’une des priorités », qui va être votée pendant l’année 2014. Pour le moment, le débat se pose encore et les acteurs sont sceptiques.

Premier pas vers la transition énergétique : la loi taxera les énergies polluantes à partir de janvier

Des réformes environnementales sont mises en place durant l’année 2014 notamment sur la contribution climat énergie (CCE). La loi sur la transition énergétique ajouterait à l’actuelle TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) une « assiette » carbone, valorisé de 7 euros la tonne en 2014, ensuite de 14.5 euros en 2015 et de 22 euros en 2016.

La consommation des produits énergétiques les plus polluants comme les carburants, le charbon, le gaz ou fuel, sera de ce fait sanctionnée par des taxes selon leurs émissions en CO2. Les énergies dites écologiques comme les biocarburants et le biométhane y passeront également. La loi s’appliquera à toute forme de consommation énergétique qui déplaira sans doute aux producteurs de bioénergies pas si efficaces en économies d'énergie.

Privilégier les énergies renouvelables

La progression des énergies renouvelables devrait accentuer d’un pas géant durant les six premiers mois de l’année 2014, pour rattraper ainsi les lacunes durant 2013. L’année 2014 est prometteuse, tout spécialement avec le secteur des panneaux photovoltaïques qui est mis à l’honneur. Devant l’assemblée le 30 octobre, Philippe Martin a affirmé, qu’un appel d’offre photovoltaïque prévu pour début 2014 garantirait au moins 800 MW au secteur jusqu’en 2017. Evoluant toujours dans ce domaine de l’écologie, l’énergie éolienne offshore est aussi promue et un 3ème appel d’offre sera lancé pour le second trimestre 2014.

Le nucléaire dans la transition énergétique

Soucieux de rassurer la population à l’utilisation de l’énergie nucléaire dans le cadre de la transition énergétique, une commission d’enquête évaluera les coûts suscités dans ce secteur. Son travail débutera au début du mois 2014, et se terminera le 10 juin 2014.

Selon François Brottes, « Il ne s’agit pas de réécrire des rapports qui ont déjà été écrits. Il nous faut traiter des coûts absolus et complets du nucléaire, mais aussi par rapport à ceux des autres composantes du mix électrique à venir. Il nous faut également prendre en compte la dimension européenne, c’est-à-dire la façon dont on aborde ces sujets en Allemagne, en Grande Bretagne et en Belgique notamment». Il faut toutefois rappeler que l'utilisation du nucléaire permet de se passer de million de tonnes d'hydrocarbure, soit des économies d'énergie énormes. Il faut maintenant assurer la sécurité des centrales et le traitement des déchets.

La facture énergétique sera augmentée de 5% à l’été

Une augmentation annuelle de 5% sur les tarifs en électricité est à prévoir durant l’été 2014 et cela jusqu’en 2016. La facture énergétique des ménages sera donc de plus en plus salée car cette hausse est inévitable. Le vote sur la loi sur la transition énergétique marquera l’année 2014. Suscitant beaucoup de débats et mainte fois repoussée, le Parlement devrait trancher sur ce sujet au printemps. Tous sont impatients de connaître la suite, s’agissant d’un éventuel système de soutien ou rien au sujet des énergies renouvelables, des conditions de financement de la transition énergétique.


Source : Vos économies d'énergie.fr