Primes énergie : la meilleure façon de financer ses travaux d’économies d’énergie

Après l’adhésion de la France au protocole de Kyoto, l’État a mis en place des dispositifs pour mieux gérer les besoins en énergie dont le système des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) est une des mesures phares.


Le Certificat d’Économie d’Énergie

Dans le cadre du mécanisme des certificats d'économies d'énergie, les « obligés » sont les vendeurs d’énergie, de combustible et de carburant. L’Etat leur fixe un seuil d’économies d’énergie à réaliser et dans le cas échéant, ils doivent payer une amende pouvant se chiffrer en millions d’euros. En échange de la réalisation de la réduction de consommation d’énergie, l’État remet aux obligés des Certificats d’Économie d’Énergie ou CEE.

Dans ce cas, les obligés ont deux alternatives pour atteindre leurs quotas : soit en réalisant eux-mêmes des économies d’énergie sur leur propre infrastructure ou en encourageant leurs clients « non obligés » à économiser de l’énergie et racheter ensuite leurs CEE. Ces non obligés peuvent être des particuliers, des professionnels ou des collectivités territoriales.

Le secteur du logement est le plus visé par cette dernière option du fait qu’il représente à lui seul plus de 40% de la consommation énergétique française et 25% d’émissions de dioxyde de carbone. Cette estimation préoccupante nécessite une prise de mesure immédiate nécessitant des investissements parfois considérables.

Pour pallier à cette situation, le groupe Vos Travaux Eco, spécialiste du conseil en économies d’énergie, a lancé PrimesEnergie.fr en 2012. Ce site aide les particuliers dans le financement de leurs travaux axés sur la réduction de la consommation d’énergie par l’achat de leurs CEE. Ils seront échangés contre des primes énergie qui pourront être reversées à un montant équivalent en euros.


Les primes énergies pour financer des travaux

Les particuliers qui échangent des CEE contre les primes énergies peuvent bénéficier de financement pour la réalisation de leurs travaux d’économies d’énergies. Afin de profiter de cet avantage, les travaux doivent répondre aux critères d’éligibilités.

Le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a indiqué que les travaux entrant dans le cadre de cette éligibilité sont l’amélioration de l’isolation, la rénovation du chauffage et les travaux liés aux énergies renouvelables.

Pour bénéficier du financement, les particuliers doivent envoyer leur demande de primes sur le site PrimesEnergie.fr. En échange des factures des travaux, un chèque en euros leur sera envoyé, sans aucune contrainte d’utilisation. Ces primes sont cumulables avec le crédit d’impôt et les subventions de l’Agence Nationale de l’Habitat et ainsi réduire le coût des travaux.


Monétiser les travaux d’économies d’énergie

Pour pouvoir revendre le CEE, il est nécessaire de réaliser au moins 20GWh cumac d’économies d’énergie. Les particuliers atteignent rarement cet objectif, en moyenne leur économie est de l’ordre de 50.000 KWh par travaux. Afin de rendre service aux particuliers, PrimesEnergie.fr collecte les factures de travaux des particuliers et les revend aux obligés qui veulent acheter des CEE.

PrimesEnergie.fr ne passe par aucun intermédiaire parce qu’il travaille en partenariat avec un obligé, le distributeur de carburant AVIA Picoty SA, et reverse directement les primes énergies aux particuliers.


Vous souhaitez calculer vos économies d'énergie grâce à la construction écologique ?

Utilisez notre simulateurs !

Je calcule mes économies

Source: vos économies d'énergie.fr