Un ménage sur six souffre de précarité énergétique en 2011

L’INSEE a dévoilé des chiffres inquiétants sur la précarité énergétique. 3,8 millions de foyers consacrent plus de 10 % de leur budget aux dépenses d’énergie. Pourtant, il est possible de réduire ses factures énergétiques et de faire des économies d’énergie.

L’INSEE révèle qu’un ménage sur six souffre du froid dans son logement

Selon l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE), 3,5 millions de ménages déclarent souffrir du froid de l’hiver dans leur habitat. De plus, 3,8 millions de ménages dédient plus d’un dixième de leur budget à leur facture énergétique. Enfin, 621 000 foyers accumulent les deux contraintes.

Les ménages souffrent du froid à cause de leurs logements qui ne sont pas assez isolés ou à cause de leurs revenus qui ne sont pas suffisants. Beaucoup de ménages doivent alors faire un choix entre se chauffer et prendre le risque de ne pas payer leurs factures de chauffage ou subir le froid.

Qu’est-ce que la précarité énergétique ?

La loi portant engagement national pour l’environnement du 10 juillet 2010, mieux connu sous le nom de loi « Grenelle 2 » définit la précarité énergétique : "est en précarité énergétique une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison notamment de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat". Ainsi, le fait d’accorder plus de 10 % son budget aux factures d’électricité et de chauffage est synonyme de précarité énergétique.

Des chiffres qui risquent d’empirer avec la vague de grand froid

Une vague de froid a envahi l’Europe cette dernière semaine. Neige, verglas, températures en dessous de zéro, plus que jamais les ménages vont consommer du chauffage et de l’électricité. Selon le Réseau de transport d’électricité (RTE) en charge de la maintenance du réseau haute tension, hier, la France a frôlé son record de consommation électrique datant du 15 Décembre 2010, qui était de 96 710 mégawatts heure. En effet, jeudi 2 Février à 19 heures, la consommation électrique a atteint 96 377 mégawatts heure.

Ce pic de consommation peut entraîner des coupures de courant, c’est pourquoi les communes, notamment en Côte d’Azur ou en Bretagne, demandent aux habitants de faire des économies d’énergie.

Comment réduire ses factures d’électricité ou ses factures de chauffage ?

Selon l’INSEE, la plupart des ménages souffrant du froid ont un logement ancien qui a été construit entre 1949 et 1975. Ainsi, le système de chauffage est défectueux ou insuffisant. De plus, le logement est souvent mal isolé, voire pas du tout.

Il est donc important de ne pas négliger les travaux d’isolation qui augmentent le confort thermique de la maison et qui permettent de diviser la facture de chauffage par deux. De même, une chaudière à haut rendement permet de garder une chaleur ambiante dans toute la maison, tout en consommant moins d’énergie.

L'heure est donc aux économies d'énergie et aux gestes éco.

Source : Vos économies d’énergie.fr