Un petit village de Finlande à la pointe en terme d'économies d'énergie

Les habitants d’Oulu ont parié sur les ressources naturelles alentour et se battent actuellement pour avoir un habitat passif.

Le recours à des énergies renouvelables et fossiles

La petite ville d'Oulu, située au cœur de la Finlande, connait ces derniers temps des situations de crise. En effet, ils font tout pour arriver à combattre le froid alors ils ont recours à toutes les ressources naturelles alentour, notamment le bois, mais également depuis peu à l’énergie éolienne et le solaire. Par ailleurs, des techniques qui permettent d’obtenir une excellente isolation thermique sont utilisées dans le but de mettre en place une bonne efficacité énergétique.

Juhani Anhava, consultant au sein du cabinet d'expertise Pöyry vient de déclarer : « Ce savoir-faire nous donne aujourd'hui une grande avance par rapport à beaucoup d'autres pays ». À l’heure où tous les pays se doivent de mettre en place des techniques efficientes qui ont pour but de réduire le recours aux énergies fossiles et ainsi, réduire les pollutions qu'elles engendrent, certains Finlandais se posent en exemples de manière volontaire.

Des maisons certifiées basses consommation d'énergie

Plus de 90 % des maisons construites à Oulu sont d'ores et déjà basse consommation. L’objectif est de rendre passives toutes les nouvelles constructions d’ici à 2015, autrement dit les maisons devront pour la plupart présenter une consommation énergétique faible, voire nulle.

Dans la ville, VTT (le centre de recherche technique finlandais) s'est également lancé dans un projet où le but est d’arriver à recréer des ressources à la fois renouvelables et rentables. Pour ce faire, les scientifiques ont mis en place un appartement-témoin qui est entièrement alimenté par du solaire, de l’énergie éolienne et d’un compteur « intelligent ». Ainsi, le mât de l'éolienne de 5,5 kW trône sur le toit de l'institut. Ce n’est pas le seul puisque l’on compte environ 20 m2 de panneaux photovoltaïques de 4 kW sur l’ensemble du bâtiment. Klaus Känsälä, le chercheur responsable du projet a déclaré : « Nous avons installé une mini centrale énergétique ». À noter que l’objectif de l’institut est de « produire suffisamment d'électricité pour la vie de tous les jours, pour alimenter la consommation électrique quotidienne (lumière et machines), une voiture électrique, mais aussi le sauna indispensable à tout Finlandais qui se respecte. »

L'éclairage des appartements se fait avec des LED, des ampoules qui consomment dix fois moins d’énergie que des lampes normales. Par ailleurs, le système a été innovée et désormais, l’électricité diminue et s'éteint de manière automatique dès qu'une personne sort d’une pièce. Pour la nuit, des veilleuses sont placées au sol de manière à guider les occupants sans qu’ils aient besoin de lumières plus denses. Le chauffage est quant à lui assuré par des chaudières qui brûlent essentiellement de la tourbe, mais également du bois. Enfin, pour s’assurer que le projet est bien efficace, un chercheur occupe actuellement l’appartement avec femme et enfants.

Un projet durable basé sur les économies d'énergie

Le projet a débuté en mars 2011. Un an après, les chercheurs sont venus à la conclusion que l’autonomie est quasi totale et les économies d'énergie au rendez-vous. Klaus Känsälä a notamment avancé : « Il nous manque deux mois autour de décembre et janvier, durant lesquels le solaire est trop insuffisant ». En ajoutant : « En revanche, le printemps est la meilleure période. Si le soleil n'est pas à son maximum, ses effets sont considérablement amplifiés en raison de la réflexion sur la neige ». Si la rangée de batteries mises en place par les spécialistes offre deux jours d'autonomie en hiver, elle en offre sept en été.

Au vu du succès du projet, les spécialistes souhaitent continuer dans leur avancée et prévoient d’aider les particuliers à maîtriser leur consommation d'électricité afin qu’ils puissent devenir de vrais petits producteurs d'énergie. Pour ce faire, un tableau électrique sera mis à leur disposition. Ce dernier permettra de mesurer à tout instant leur consommation et ainsi, de décider si le fait que tel ou tel appareil doit être arrêté dans le but de s'adapter à la production.


Source : Vos économies d'énergie.fr